Le tri sélectif s’invite à Planoise

Le tri sélectif s’invite à Planoise

101
Grand Besançon Métropole installe 9 stations de tri des déchets recyclables et verre à Planoise ©YQ

Grand Besançon Métropole est une bonne élève dans la collecte des déchets ménagers depuis l’instauration en 2012 de la redevance incitative. Sur le périmètre du Sybert, le poids des déchets est presque inférieur de moitié à la moyenne nationale.

D’une modernité à l’autre

Les vide-ordures dans les appartements ou sur les paliers étaient une vraie modernité dans les années 60 et 70 au moment de la construction de Planoise ! On ne parlait pas de tri sélectif, de compostage. Il y avait peu d’emballages et de suremballages dans les produits alimentaires. Depuis une dizaine d’années, la modernité est de trier ses déchets (verre, cartons, plastiques, barquettes, papier, canettes et autres boîtes de conserve). Le tri sélectif est une réussite dans le centre-ville de Besançon et dans les communes périphériques. Il était plus difficile à mettre en œuvre dans l’habitat vertical des cités, du fait de l’habitude des vide-ordures et des sous-sols parfois mal fréquentés n’incitant pas les habitants à y déposer leurs déchets ménagers.

9 stations de tri nouvelle génération dans le quartier de Planoise

Le déploiement des stations d’apport volontaire est prévu sur une durée d’un mois à partir du 18 octobre. L’expérimentation sur une durée d’un an concerne 761 logements soit environ 2 000 habitants du quartier. Dans ces logements, les bacs jaunes des locaux à déchets seront supprimés. Les adresses concernées par les 9 nouvelles stations d’apport volontaire sont : 1, 3 et 5 rue de Dijon – 28, 30 et 32 rue de Savoie – 2 au 18 rue de Fribourg – 1 à 7 rue de Fribourg – 14 et 16 avenue de l’Ile de France – 2 à 10 rue Rembrandt et 1, 3 et 5 rue des Causses. L’investissement total de 80 000€ est pris en charge par le Sybert.

Information et sensibilisation des habitants par le personnel du Sybert
La responsable de la communication du Sybert explique les changements d’habitudes pour les habitants de Planoise : un sac pour les déchets recyclables, un sac pour le verre et un « bio-seau » pour les déchets alimentaires, devant la nouvelle station de tri avenue de l’Ile de France ©YQ

Comment permettre aux habitants de mieux s’approprier ces nouvelles modalités de collecte des déchets ? Les agents de la direction Gestion des déchets, ceux du Sybert et le tissu associatif local  vont aller à la rencontre des résidents, directement à domicile (pour les bacs individuels de déchets alimentaires) ou par des échanges au pied des stations de tri. Des sacs pour les produits recyclables ou pour le tri du verre seront distribués aux habitants.

Compostage ou comment réduire le poids des déchets

Sur le périmètre du Sybert, les ordures ménagères résiduelles représentent 136 kg/an/habitant. Sur l’agglomération du Grand Besançon, on atteint plus de 140 kg/an/habitant et 210 kg/an/habitant à Planoise. Selon les analyses faites par le Sybert, 17 kg sont compostables sur les 136 kg collectés dans les bacs gris. Ces déchets alimentaires, composés à 70% d’eau (restes de repas, fruits et légumes non consommés, épluchures, café et filtres à café ou thé, coquilles d’œufs…) peuvent être transformés en terreau ou engrais pour les plantes et les espaces verts au lieu d’être incinérés.

Dans une première étape, les habitants  du 2 au 18 rue de Fribourg, du 14 et 16 avenue de l’Ile de France et du 2 à 10 rue Rembrandt recevront un « bio-seau » permettant de déposer les déchets alimentaires compostables dans des bornes dédiées.

La loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire prévoit la généralisation du tri à la source des bio-déchets avant le 31 décembre 2023. Grand Besançon Métropole prévoit donc le déploiement des stations de compost de proximité ou de collecte organisée de bio-déchets sur l’ensemble de l’agglomération.

Le travail entrepris depuis 10 ans par Grand Besançon Métropole et le Sybert a porté ses fruits. En développant les points d’apport volontaire à Planoise, la collectivité s’inscrit encore plus dans la réduction des déchets ménagers. Au-delà des déchets alimentaires, un quart des déchets sont recyclables soit 34 kg/an/habitant dont 22 kg de déchets plastiques. Plus on réduira nos déchets, plus on évitera la pollution des rivières et des océans.

Yves Quemeneur