L’emploi dans la région au dernier trimestre 2018

538
L'emploi se porte bien dans la région.

L’INSEE publie sa dernière étude concernant l’emploi en Bourgogne Franche Comté … et les nouvelles sont plutôt bonnes.

La Bourgogne Franche Comté détient la très honorable troisième place en terme de régions les moins touchées par le chômage. Elle se situe juste derrière les Pays de la Loire et la Bretagne et se trouve ex-æquo avec Auvergne Rhône Alpes. Le taux affiché est de 7,5% de chômeurs, contre 8,8% en moyenne nationale.
Alors que le Jura se situe en tête des départements de la région avec un taux très bas de 6,3% de chômage, le Doubs se stabilise.

On notera la légère progression de l’emploi dans le secteur public tandis que le secteur privé recule doucement. Une tendance à l’opposée de la nationale qui voit des courbes différentes.
Malgré la loi “indigène”, qui consiste en Suisse à favoriser l’emploi des résidents sur des posts affichant plus de 8% de chômage, le nombre de frontaliers n’a cessé d’augmenter. Ils sont désormais 35 300 à occuper un poste en Suisse voisine, soit 1,7% de plus qu’au troisième trimestre de la même année. Ce trimestre précis affiche alors le plus haut taux de frontaliers jamais atteint.
L’emploi intérimaire connaît une baisse significative sur l’ensemble de l’année 2018, bien que ce dernier trimestre affiche un recul de 1,5%, ce qui représente le taux le plus bas enregistré sur l’année. Cependant, l’activité a perdu 11% de ses actifs, ce qui représente 4700 emplois.
Cependant, s’il est bien un secteur qui reste particulièrement dynamique, c’est toujours celui de la construction, avec une progression de près de 2% sur l’année entière.