Les 5 filles en Inde prêtes pour le départ

959
Les écoliers de Damprichard se sont mobilisés pour aider leurs petits homologues en Inde.

Avant le grand départ pour un voyage humanitaire en Inde à Faridabad, Alexia Guenot et ses collègues infirmières ont passé une après-midi à l’école de Damprichard pour expliquer leur projet et collecter des fournitures scolaires.

« On s’est dit qu’on pourrait faire un voyage pour aider des gens dans un pays pauvre en leur apportant nos connaissances d’infirmières » explique la jeune fille qui, comme ses amies suit ce cursus à Besançon depuis trois ans. « Nous allons notamment mener une campagne de vaccination, apporter des soins, faire de la prévention ou encore travailler dans des orphelinats ».

Dès le début de ce projet solidaire, la jeune fille a tenu à y associer les élèves de l’école de Damprichard où elle fut élève. « Nous avons fait une présentation de notre projet via un diaporama construit de façon pédagogique avec des questions afin que les enfants participent un maximum et se sentent concernés. Ils étaient en deux parties, dans un premier temps les CP/CE1 et dans un second temps les CE2/CM1/CM2. Ils ont été très actifs, ont posé des questions pertinentes et étaient très intéressés » se réjouit-elle. Cette visite avait aussi pour but de récolter des fournitures scolaires qu’elles vont achemine sur place. Ardoises, règles, craies, feuilles, crayons, images, vêtements… « De très belles fournitures qui prendront place dans nos valises et dans la valise supplémentaire que nous allons apporter là-bas ». Les petits élèves en Inde vont être ravis du geste de leurs petits camarades français.

Les sourires et l’enthousiasme ont rythmé cet après midi qui s’est très bien déroulée pour les élèves comme pour Alexia et ses amies qui ont tenu à saluer la générosité des familles pour leurs dons et remercier l’équipe enseignante. Début août, le moment sera venu de prendre le départ et de vivre plusieurs semaines en immersion dans une société où l’extrême pauvreté règne: « Dans le cadre de nos stages, nous avons toutes été déjà confrontées à des situations compliquées et nous nous sommes préparées en nous documentant beaucoup sur les conditions de vie en Inde ». Sur place, le souvenir de cette mobilisation leur donnera sans nul doute du baume au cœur dans les moments difficiles.