Les adolescents en piste pour la sécurité routière

93
semaine sécurité routière deux-roues
chaque jeune apprenti motard était encadré par des CRS volontaires venant de toute la France ©YQ

La piste itinérante d’éducation routière CRS/Attitude prévention proposait aux « ados » de Besançon une initiation à la pratique des deux-roues motorisés. Cette opération nationale répond à l’urgence de l’accidentologie des jeunes. 

“Restons vivants”

Nicolas Regny, le directeur de cabinet du préfet du Doubs, était présent à la remise des trophées qui récompensaient les meilleures jeunes, tant en conduite que dans les règles du code de la route. Il a rappelé qu’en 2018, on a recensé 12 morts à moto dans le département du Doubs. La même année, 695 jeunes de moins de 25 ans ont perdu la vie dont 170 en deux-roues motorisés. Si les deux-roues motorisés représentent moins de 2% des véhicules en circulation, c’est 23% des morts.

Les collèges Diderot et Sainte-Famille à l’honneur

A Besançon du 23 au 27 septembre, ce sont 381 personnes qui ont fait leurs premiers tours de scooter ou de moto 125cm3. Huit collèges et lycées avaient répondu présents pour inciter les élèves de la 3ème à la 1ère à participer aux tests théoriques et pratiques.

semaine sécurité routière deux-roues
Remise des diplômes aux 7 jeunes finalistes entourés des élus, du représentant du préfet et des CRS ©YQ

Les moniteurs CRS, tous volontaires, ont sélectionné les 7 meilleurs jeunes. Le collège Diderot de Planoise a placé 3 ados à la 1ère, 3ème et 7ème place. La Sainte-Famille a gagné la 2ème et la 4ème place et les établissements Pergaud et A.Pâris ont remporté 2 accessits. Ils sont tous repartis avec des cadeaux offerts par « Attitude prévention » : blousons, gants, casque…

Une opération nationale depuis 2001
semaine sécurité routière deux-roues
La piste était aménagée sur le parking Battant ©YQ

Créée à l’initiative de la direction centrale des CRS et d’Attitude prévention, association qui regroupe tous les assureurs, cette piste d’éducation routière a initié 172 000 personnes depuis 2001 dont la grande majorité de scolaires. En 2019, près de 9 000 scolaires ont fréquenté les pistes d’apprentissage. Ils ont pu utiliser une vingtaine d’engins (motos 125cm3 et scooters) mis à disposition par une dizaine de marques réputées.

Une équipe d’une vingtaine de CRS, tous volontaires, se relaient toute l’année pour sensibiliser les jeunes au respect des règles de conduite. C’est aussi un dialogue apaisé qui s’organise entre forces de l’ordre et adolescents dans le cadre d’un apprentissage ludique.

Policiers, gendarmes et CRS sont parfois perçus par les adolescents dans leur rôle répressif. De telles opérations montrent l’aspect pédagogique et préventif de leurs missions, une façon parmi d’autres de diminuer l’accidentologie routière et notamment celle qui touche les jeunes.

Yves Quemeneur