Les “brasseurs de mots” s’invitent au festival du livre de Besançon

235

En marge ou complémentaire, une dizaine d’auteurs tiendront un festival “off” le samedi 3 octobre de 10h à 18h à la Brasserie du Commerce rue des Granges.

Livres dans la boucle crée de l’émulation littéraire

“Nous ne nous plaçons pas en opposition au festival officiel mais plutôt avec une approche complémentaire en mettant l’accent sur l’origine locale des écrivains que nous sommes” commente Sébastien Acacia. A côté des mastodontes de l’édition parisienne, ils veulent proposer une alternative plus intimiste, un lieu d’échanges, de dédicaces et surtout avoir le temps d’expliquer leur parcours qui commande souvent leurs écrits. Ils s’autoéditent ou passent par de grandes maisons d’édition. Ils ont choisi la Brasserie du Commerce, construite en 1873 et exemple unique à Besançon des arts décoratifs de la fin du XIXème siècle. C’est aussi le lieu d’expression de la richesse intellectuelle et économique de Besançon à la grande époque de l’horlogerie et du textile. Ils viennent d’horizons divers : romanciers, essayistes, illustrateurs, leur imaginaire ou leur expertise les entraîne autour du monde. Ils ont toutes et tous l’amour de Besançon et de la Comté chevillé au corps.

Nassera Frugier

Nassera Frugier : originaire de Saint-Claude dans le Jura, elle a longtemps travaillé sur le terrain comme assistante sociale. Celle qui revendique ses origines berbères a expliqué dans un roman autobiographique sa conversion au christianisme et a publié en 2018 “N’attisez pas la haine” cri d’alarme face au malaise des cités. Dans “Lyme cancer de l’âme” elle évoque son combat contre la maladie de Lyme.

Sébastien Acacia

Sébastien Acacia : producteur et éditeur, il a sillonné le monde et passé 12 années au Brésil. A son retour, il s’installe à Besançon. Passionné d’histoire des civilisations, de religions et de science, il a écrit des bandes dessinées et des romans de science-fiction. En 2020, il vient de publier “Viralata, le fils du caïman” un roman autobiographique qui offre une plongée dans le cœur d’un enfant autiste à la croisée des mythes ancestraux et du monde moderne.

Denis Baud

Denis Baud : le monde politique bisontin connaît son nom et connaît moins son talent d’écrivain. Il a publié quatre romans dont le dernier paru en 2020 “Après la fin” parle de l’avenir de l’Europe au XXIIème siècle.

 

David Desgouilles

David Desgouilles : le franc-comtois de naissance est chroniqueur pour Marianne et le Figaro Vox. Auteur de trois romans, le dernier “leurs guerres perdues” évoque de multiples personnages du monde politique des trente dernières années.

 

Professeur Philippe Humbert

Philippe Humbert : il a été chef du service de dermatologie au CHU de Besançon. “Votre peau me dit tout de vous” est un récit palpitant des histoires vécues par ce professeur de médecine qui a “la passion de son art”.

 

Maxime Peroz

Max Peroz : auteur de bandes dessinées, il est diplômé de l’ISBA de Besançon. Il a publié en particulier “Les aventures de Bazil le peintre”

 

Benoît Perroud : auteur et illustrateur, il publie régulièrement des livres pour la jeunesse. Il est l’auteur d’un roman graphique “Grigridédé”.

Jérémie Sire

Jérémie Sire : collaborateur de l’atelier bisontin “ComCommeComix”, il a dessiné dans l’univers du manga de Naruto.

 

 

Sébastien Theveny

Sébastien Theveny : auteur d’un thriller “Un frère de trop”, le roman publié sur Amazon a été #1 des ventes sur Kindle pendant 5 semaines. Il a publié quatre romans dont “Huit minutes de soleil en plus” adapté pour l’écran.

 

Beau samedi littéraire en perspective le 3 octobre à Besançon à la Brasserie du Commerce

Yves Quemeneur