Les champs ne sont pas des décharges

385
Comme en Suisse, de tels panneaux commencent à être visibles en France.

En France comme en Suisse et sans doute partout ailleurs, les vaches aiment brouter l’herbe des verts pâturages. Prairies qui sont aussi leur garde-manger pour l’hiver. Alors réfléchissons un peu…

Chaque année, le nombre de déchets jetés par les automobilistes ne cesse d’augmenter sur le bord des routes, et aussi malheureusement dans les champs. Une pollution qui exaspère à juste titre les agriculteurs, compte tenu des problèmes sanitaires que cela génère.

Paquets de cigarettes, gobelets, emballages de fast-food, canettes, bouteilles en plastique…tout y passe !

Ces détritus posent de véritables nuisances visuelles et écologiques en se dégradant lentement dans l’environnement. Mais pas seulement. Jetés dans les champs, les déchets peuvent blsser voir même tuer des vaches et avec certaines cultures se retrouver dans nos assiettes. Alors bien sûr, des panneaux sont installés au bord des routes pour informer les automobilistes indélicats.

Mais dans d’autres pays comme la Belgique, on est passé à l’échelon supérieur en privilégiant désormais la répression. Des policiers sont spécialement affectés à la traque des automobilistes irrespectueux. Les amendes vont de 50 euros pour un mégot, un chewing-gum, un papier ou une cannette à 150 euros pour tout autre déchet. »

Ce qui n’empêche pas les contrevenants de toujours opposer la même excuse, pour 83% d’entre eux selon l’enquête menée par une société d’autoroutes. Ils évoquent le manque de poubelles pour se justifier. Sans commentaires. Sinon qu’il est possible d’attendre d’être à son domicile pour utiliser la poubelle de la maison. Ça parait si simple…