Les changements attendus pour 2020

407
Voilà une relique d'un passé pas si lointain ...

A chaque nouvelle année, des changements sont attendus, avec plus ou moins d’impatience. Les bonnes nouvelles ne sont pas toujours au rendez-vous …

A commencer par le SMIC horaire. Il suit le cours normal de l’inflation et sera valorisé de 1,2%. Ce n’est absolument pas un coup de pouce de l’État comme il le fait parfois mais une hausse mécanique. Ainsi, le SMIC mensuel net passera donc de 1204€ en 2019 (il avait pris 1,5% l’an passé) à 1219€.
Parallèlement, le plafond des cotisations de la sécurité sociale augmente également. Il est utilisé dans de nombreux cas, pour calculer la somme des pensions d’invalidité versées, mais aussi celle des indemnités journalières que l’on reçoit en cas d’arrêt maladie ou d’accident du travail, pour ne citer que ces exemples.

C’était l’une des promesses d’Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle : le reste à charge à 0€ pour tous les dispositifs médicaux tels que lunettes et prothèses dentaires. Par l’addition des remboursements de sécurité sociale et des mutuelles, on devrait progressivement arriver à des remboursements intégraux. Même si cette avancée est annoncée pour cette année, les dates d’effet restent encore bien opaques …

Les aides sociales au logement seront désormais calculées en fonction des revenus des douze mois précédant la demande et non plus sur les ressources déclarées deux ans plus tôt. De plus, les nouveaux propriétaires de logements HLM seront exonérés des frais de copropriété dans les premiers temps d’occupation de leur nouvel habitat et ce, grâce à une ordonnance paru en mai dernier.

Des mesures un peu plus surprenantes sont attendues, comme l’interdiction de la vente de cotons tiges à usage unique et ce, dès ce premier janvier. Ne les cherchez pas en rayon, c’est terminé ! Cotons biodégradables et sprays spécifiques seront désormais des armes de choix anti-cérumen.
Une autre disparition est attendue : celle du E171. Cet additif, appelé également dioxyde de titane, sera banni des produits destinés à la consommation, pendant au moins un an, par prévention.

Enfin, si vous êtes particuliers employeurs (assistante maternelle par exemple), n’oubliez pas de passer au prélèvement à la source de votre salarié(e). Pour ce faire, rendez-vous sur le site monprelevementalasource.urssaf.fr pour obtenir toutes les informations dont vous avez besoin dans cette démarche.