Les collèges du département voient vert

200
Le Département s'engage pour améliorer la qualité de vie des collégiens ... mais pour les devoirs, c'est une autre histoire !

Après une rentrée 2018 numérique, la rentrée 2019 s’annonce écologique pour les quelques 26 000 collégiens du Doubs.

Au travers du projet C@p25, le département du Doubs s’engage massivement en faveur d’une rentrée des collèges teintée de vert. Le développement durable s’inscrit au cœur des préoccupations des élus qui entendent bien le décliner sous bien des façons.
A commencer par la restauration scolaire qui bénéficie d’un lifting apprécié des élèves. En effet, 22 collèges, sur les 44 que compte le Doubs, s’approvisionnent dans le circuit court Agrilocal25. Des produits de qualité, venus tout droit de producteurs régionaux et qui parfois répondent au label bio, autant de raisons suffisantes à avoir recours à cette plate forme qui allie plaisir de bien manger, réduction de gaz à effet de serre et valorisation de l’économie locale. A savoir que près de 2 millions de repas ont été servis durant l’année scolaire dernière, pour plus de 18 000 élèves demi-pensionnaires dans les établissements publics et privés. Les repas sont élaborés avec l’aide de la diététicienne départementale et le plan “Cantine pour tous” a permis à 2300 élèves de se restaurer convenablement, avec des repas de qualité. Le gaspillage alimentaire est lui-aussi regardé à la loupe pour l’éviter au maximum.
D’autres actions seront menées cette année en faveur de notre climat. La consommation de l’eau, par exemple, est revue à la baisse, en raison des sécheresses qui assoiffent notre département et de l’urgence à agir en faveur de cette ressource vitale. Chaque robinet des collèges est désormais équipé d’un aérateur d’eau, qui diminue la consommation de 50% tout en préservant le confort d’utilisation. Il en va de même pour les chasses d’eau des toilettes du collège de l’Isle-sur-le-Doubs, dont leur système réduit là-encore la consommation de 50% et limite les risques de fuites.
Enfin, la qualité de l’air au sein-même des établissements a été, ou sera, évaluée en vue d’une amélioration bénéfique pour les collégiens, comme le personnel du collège.

ENCADRE
Le collège Emile-Laroue de Frasne va bientôt entamer sa métamorphose, pour une enveloppe globale de 10 millions d’euros. Ainsi, durant 30 mois, l’externat et la demi-pension seront rénovés selon un standard d’isolation maximale. Deux extensions neuves du bâtiment existant sont également au programme.