Les entreprises du Grand Besançon (très) en colère

1233
La CCI du Doubs, les organisations patronales et professionnelles (très) en colère

Dans un communiqué de presse diffusé ce lundi 12 octobre, les organisations consulaires, patronales et professionnelles sont irritées des propos tenus le vendredi 9 octobre 2020 dans un point presse de la municipalité de Besançon sur le site de la Rhodiaceta autour de l’inauguration d’une banderole “A bientôt, j’espère”.

“L’article d’Hebdo25 relate en particulier : ce lieu de mémoire des luttes sociales, montre l’aliénation des travailleurs. La lutte contre le capital et le patronat va continuer”, précise le communiqué de presse.

La Chambre de Commerce et d’Industrie du Doubs et les organisations patronales et professionnelles “trouvent dans cette déclaration un très mauvais signe adressé aux entreprises, dirigeants et salariés alors que les représentants des entreprises répondent actuellement à la sollicitation de la nouvelle présidente de GBM pour être associés dans un processus d’intelligence collective”.

“Les chefs d’entreprises s’étonnent, regrettent et condamnent ces propos politiques malvenus. Ils s’interrogent sur la cohérence d’ensemble entre ces déclarations et prises de position et les annonces des Pouvoirs Publics mobilisant des moyens financiers importants pour des plans de relance et d’accélération des investissements”.
Aline Chassagne, adjointe à la culture de la Ville de Besançon avait déclaré “à demi-mot” n’avoir pas tenu ces propos lors du Conseil municipal de vendredi dernier. Ils ont pourtant bien été tenus et notre rédaction n’a reçu aucune demande de rectification ou droit de réponse.

Les mots ont un sens ; faut-il y voir l’écart de langage d’une nouvelle élue, plus habituée aux tribunes politiques qu’au pragmatisme nécessaire à la gestion apaisée d’une politique municipale ? Probablement si l’on en croit la réelle volonté de la Maire d’un partenariat dynamique avec le monde économique et c’est heureux pour l’avenir de la capitale comtoise.

Yves Quemeneur