Les Guyans-Verts cultivent le vivre ensemble

399
Un havre de paix au coeur du village...

C’est le genre de projet qui semble naitre d’une utopie. Celle d’un monde meilleur où l’entraide a toute sa place, où la nourriture redevient saine… Et si c’était possible, localement, avec des initiatives toutes simples ?

« Les Guyans verts c’est avant tout un projet un peu fou qui s’inspire de ces communes en France qui tendent vers l’auto-suffisance ». L’idée principale est de créer un lien intergénérationnel ou chacun apprend des connaissances des uns et des autres avec comme ligne directrice le mieux vivre ensemble et transmettre aux générations futures un modèle viable et durable… Un belle idée portée par le président Juline Goguel et une quinzaine de membres pour qui le jardin commun est le cœur du dispositif.

Bien sûr on y plante et cultive, notamment dans la serre construite grâce à un financement participatif et l’aide d’entreprises locales. On y échange des savoir-faire, on vient y chercher des idées ou en donner. « Mais nous souhaitons aussi et surtout apporter de la vie au cœur du village, en faire un lieu vivant avec des fêtes organisées pour Halloween ou célébrer l’arrivée de l’été en musique ». D’autres animations pourrait voir le jour autour du bien-être par exemple, le site étant pour beaucoup synonyme de havre de paix.

Le « bien manger » qui reste la problématique numéro un sur laquelle souhaite agir l’association passe par l’éducation des générations futures et donc par la sensibilisation des enfants du village. Les bénévoles souhaitent expliquer le cheminement “De la graine à l’assiette”, insistant sur le respect des saisons et donc du cycle de la nature et leur permettre de suivre tout le processus « jusqu’à la récolte qu’ils cuisineront et savoureront ».