Les ouvertures et fermetures des classes dans le Doubs

35
Entre ouvertures et fermetures de classe, la carte scolaire du Doubs évolue.

C’est un sujet qui revient chaque année et qui, dans le cas de fermetures, mobilisent de nombreux parents d’élèves, inquiets pour leurs enfants.

Les décisions définitives concernant les ouvertures et fermetures des classes en milieu scolaire viennent de tomber. Entre soulagement et déception, les parents et professeurs s’adaptent à ces nouvelles conditions annoncées par l’inspection académique du Doubs.
Ces décisions se prennent en fonction du nombre d’élèves moyen par classe, et ce nombre n’est pas le même en maternelle qu’en élémentaire. Le calcul se fait après l’ouverture ou la fermeture de la classe. Pour les plus petits, le seuil est de 27 élèves par classe hors zone d’éducation prioritaire (25). Un exemple : une école de ZEP comptant 149 élèves répartis sur 7 classes verrait le seuil baisser à 24,83 élèves par classe après fermeture (149/6). La décision serait alors prise. En revanche, si le nombre d’élèves avait été de 151, le seuil aurait été de 25,16 et par conséquent, la classe serait maintenue. Pour l’élémentaire, le nombre moyen d’élèves ne doit pas dépasser 22,5 en zone prioritaire (ZEP) et 24,5 en zone non prioritaire. Même principe de calcul pour les ouvertures. Si le seuil dépasse 31 élèves en maternelle et 27,5 en élémentaire, la décision de l’ouverture est prise (respectivement 27 et 25 en ZEP).
C’est sur la base de ces calculs qu’ont été annoncées les conclusions de la carte scolaire, ce mardi 3 septembre dernier.
Dans le Haut Doubs, aucune fermeture n’est à déplorer. Deux avaient pourtant été annoncées mais finalement annulées : elles concernaient les écoles Louis Pergaud et Joliot Curie de Pontarlier. Les écoles primaires d’Houtaud et des Granges Narboz bénéficient chacune d’une ouverture tandis que celle de Métabief se voit refuser celle demandée.

Les collèges eux-aussi se voient quelque peu modifiés avec, pour Mouthe, Malraux à Pontarlier et Valdahon des ouvertures de divisions (respectivement 5e, 6e et 5e) tandis que Doubs se voit amputé d’une 5e. Enfin, une classe d’ULIS (Unité Locale d’Inclusion Scolaire) est intégrée au collège Grenier.