Les Premiers Sapins. La Démocratie autrement dans ce village du futur

144
La commune est née en 2016 de la fusion de 6 villages.

Pour intéresser les habitants à la chose publique, les villages du futur vont devoir innover en les impliquant dans la construction des projets d’avenir. Un exercice démocratique auquel le maire des Premiers Sapins adhère complètement.

Née en 2016 de la fusion des villages d’Athose, Chasnans, Hautepierre-le- Châtelet, Nods, Rantechaux et Vanclans, la commune nouvelle des Premiers compte aujourd’hui 1600 habitants. « Nous occupons géographiquement une place centrale dans le département, dans un cadre verdoyant, au cœur de la communauté de communes des portes du Haut-Doubs, un territoire attractif en termes économiques et de développement » explique le maire Pierre-François Bernard.

Lors de la récente campagne électorale, il avait clairement affiché dans son programme « la volonté de mettre les habitants au cœur des projets », s’appuyant sur le fait que la démocratie ne doit pas s’exprimer que tous les six ans au moment des échéances municipales. « Même si la période COVID n’a pas été propice à cela, nous avons le souhait d’expérimenter de nouvelles choses, d’informer et aussi d’impliquer la population » poursuit le premier magistrat. « Pas seulement pour demander un avis pour ou contre sur tel ou tel dossier mais véritablement pour coconstruire. S’inscrire dans cette démarche de village du futur va nous permettre d’obtenir un accompagnement, une méthodologie pour imaginer et mettre en place cette nouvelle approche ».

La Région Bourgogne Franche-Comté a d’ailleurs imaginé ce dispositif dans cet état d’esprit, le définissant comme « une expérimentation pour aider des villages à imaginer et construire, avec la population, leur village du futur. Il s’agit de faire émerger et de mettre en œuvre des projets des petites communes rurales, en partant des aspirations locales, dans une logique participative avec les habitants et les acteurs locaux. L’ambition régionale est d’accompagner les démarches innovantes et créatives dans les ruralités et d’expérimenter une nouvelle façon de construire des politiques publiques ».

Deux dossiers vont permettre de mettre rapidement en application ce nouveau mode de fonctionnement : l’aménagement du haut de l’école et l’avenir de la ressource en eau. « Dans un cas nous allons écouter les besoins et dans l’autre nous appuyer sur des connaissances » détaille le maire qui voit là une opportunité de préparer au mieux les décisions qui au final reviendront aux élus municipaux « mais en écoutant les gens directement concernés par le projet en question ».