Les tiques sont de retour

24
Attention aux tiques !

Malgré un hiver qui fait un brin de résistance, le printemps s’installe et avec lui, quelques nuisibles dont on se passerait bien : les tiques.

De son nom savant Ixodida, la tique est de l’ordre de l’arachnide acarien. Ce parasite passe deux à trois cycles de sa vie greffée sur la peau d’un mammifère dont il pompe le sang pour se nourrir. C’est en passant d’hôtes en hôtes que la tique peut se charger en bactéries pathogènes qu’elle retransmet aux hôtes suivants. C’est le cas notamment de la tristement célèbre maladie de Lyme, redoutée de tous. Elle se manifeste dans un premier par un érythème dit “migrant”, car il ne se situe généralement pas à l’endroit précis de la piqûre. Elle intervient entre 3 et 30 jours après la morsure. Maux de tête, douleurs articulaires, fatigue et légère fièvre sont les signes que la bactérie est présente. La phase secondaire apparaît plusieurs semaines voire plusieurs mois après la contamination. S’observent alors des manifestations articulaires, cardiaques, cutanées et/ou neurologiques. Quant à la troisième phase, elle intervient plusieurs années après avec des atteintes articulaires, cardiaques et/ou neurologiques, de forme assez sévère généralement.
Pour se protéger des tiques, rien ne vaut la protection par le textile. Autrement dit, lors de vos promenades en pleine nature, habillez-vous de pantalon que vous pincerez dans vos chaussettes, portez des tee-shirts à manches longues et protégez votre tête avec une casquette ou un chapeau. Vous pouvez également utiliser un répulsif, selon les recommandations du fabricant.
De retour de balade, inspectez-vous sur tout le corps et si malgré tout, une tique s’était implantée dans votre peau, pas de panique ! Prenez un tire-tique pour retirer l’indésirable, et tournez doucement pour la décrocher. Surveillez qu’un érythème n’apparaît pas et en cas de doute, contactez votre médecin.