L’été à Maiche… un sujet passionnant et passionné

820
Le plateau de Maiche est-il assez animé en été?

Au cœur de l’été, sur le plateau de Maiche, un débat inattendu s’est invité dans les discussions : le tourisme est-il considéré à sa juste valeur et tous les acteurs jouent-ils correctement le jeu. Autrement dit, l’été à Maiche est-ce-que c’est nul ? Réaction de Régis Ligier, maire de Maiche et président de la communauté de communes du pays de Maiche.

Quelle a été votre première réaction à ce début de polémique ?

Quand j’en ai eu connaissance, j’ai aussitôt fait le tour de Maîche comme j’ai plaisir à le faire régulièrement et j’y ai découvert des commerces en travaux, d’autres qui s’installent, des constructions nouvelles, un centre-ville fleuri, des maisons en cours de construction, un lotissement en cours de viabilisation, un camping bien occupé…en somme, une ville vivante tout simplement même en plein mois d’août.

Avec quand même des commerces fermés…

A cette période, certains de nos amis commerçants, ayant donc une activité nettement plus faible, en profitent eux aussi pour prendre quelques jours de congés. Tout le monde le comprend bien volontiers et pour autant il ne me semble pas qu’il y ait eu des pénuries de nourriture ni pour les habitants qui ne partent pas en vacances ni pour les touristes.

Le tourisme justement est-il assez pris en compte par les professionnels ?

En période estivale, Maîche et son plateau à 800 m d’altitude, n’est pas un haut lieu du tourisme de masse. L’étang de Goule n’est pas le lac d’Annecy et le mont Miroir ne ressemble pas encore au Galibier.

Y-a-t-il pour autant assez d’animations ?

Les activités touristiques du secteur, camping, combe Saint-Pierre, randonnées, via Ferrata ou encore accrobranche fonctionnent plutôt bien avec des chiffres notamment pour la combe Saint Pierre, en évolution ces deux dernières années.  L’office du tourisme réalise quant à lui un excellent travail de promotion depuis que les 4 offices de St Hippolyte, Maîche, Le Russey et Morteau se sont regroupés en une seule entité. Le monde associatif, riche et varié, n’est pas en reste, puisque chaque week-end de nombreuses manifestations dynamisent le territoire de la communauté de communes du Pays de Maîche.

Tout le monde n’a pas cette impression…

Cet été fut pourtant grandement animé : festival de musiques à St Hippolyte, la freedom beach à Maîche, le bal et feux d’artifices du 14 juillet à Cour Saint-Maurice, le concours cantonal des chevaux comtois à Maîche, les marchés nocturnes de l’office de tourisme ou encore les Demon’yacks à Charquemont pour ne citer que les principales animations.

Donc tout va bien ou que faut-il faire ?

Je voudrais déjà redire mon attachement à tous ceux qui œuvrent pour le développer et l’animer.  Non, tout n’est pas parfait et nous, élus mais aussi les commerçants et les représentants du monde associatif, ensemble nous devons être plus vigilants et peut-être communiquer davantage pour être plus efficients dans nos actions.