L’offre ferroviaire s’étoffe dans le Haut-Doubs

29
Le comité de développement de la desserte Lausanne-Paris a obtenu une première victoire.

Le feuilleton du TGV Lyria n’en finit pas de faire couler de l’encre. De nouvelles directives viennent de nous parvenir avec, à la clé, de bonnes nouvelles pour les usagers.

Un nouveau comité de gestion franco-suisse s’est tenu lundi 25 novembre durant lequel de nouvelles dispositions ont été prises concernant le transport ferroviaire. Autant le dire tout de suite, il n’y aura pas de quatrième liaison TGV Lyrai Parais-Lausanne via Vallorbe et la Bourgogne-Franche-Comté. C’était pourtant un souhait largement plébiscité par les usagers. Toutefois, la ligne Paris-Genève se voit agrémenter d’un sixième aller-retour, contre cinq actuellement, avec une augmentation de capacités de voyageurs.
Une nouveauté va également voir le jour, mis sur pied par la CFF et la SNCF : un nouveau train reliant Vallorbe et Dole et finissant son voyage à Paris. Son départ sera donné à 5h environ à Vallorbe, pour arriver à 8h30 dans la capitale française. Ce projet sera financé sur les deux années à venir, à compter de ce 16 décembre prochain. Un trajet retour dans l’après-midi sera de même au programme.
Lors de ce comité, Marie-Guite Dufay, notre présidente de région Bourgogne-Franche-Comté, a annoncé que « l’offre ferroviaire pour les travailleurs frontaliers au départ de Pontarlier et de Frasne sera doublée dans les deux sens ». Et ce, à compter là encore du 16 décembre. Ainsi , les travailleurs frontaliers profiteront de deux trains matinaux pour se rendre à Vallorbe et de deux autres trains le soir, au moment des retours.