L’URSSAF Franche-Comté accompagne les micro-entrepreneurs

361

Après les accompagnements personnalisés des entreprises cotisantes durant la période difficile des manifestations des gilets jaunes, après une réforme des méthodes d’accueil et d’écoute des cotisants, l’URSSAF Franche-Comté lance une cellule dédiée à l’accompagnement des créateurs d’entreprise au cours de leur première année d’existence.

162 951 cotisants pour 4 milliards d’Euros collectés
Anne Barralis, Directrice de l'URSSAF Franche-Comté
Anne Barralis est directrice régionale de l’URSSAF Franche-Comté ©YQ

L’URSSAF Franche-Comté, dirigée par Anne Barralis, ne veut pas rester ce “monstre froid” inhumain qui passe à la moulinette des contrôles les entreprises et travailleurs indépendants. Pour autant, la directrice régionale n’oublie pas le rôle éminemment social des URSSAF dans le financement des solidarités nationales. Sous sa direction ferme et souriante, les 250 agents de l’organisme public ont la consigne de parler “écoute client”, véritable révolution dans le monde administratif.

52 000  micro-entrepreneurs en Franche-Comté

Issu du dispositif inventé en 2008 par Hervé Novelli dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie, le statut d’auto-entrepreneur (plus communément appelé micro-entrepreneur) a connu un véritable succès. La loi Pacte votée en 2019 en a fait évoluer les contours sans toucher à l’esprit initial.

Au 30 novembre 2019, la région Urssaf (Doubs, Jura, Haute-Saône et Territoire de Belfort) a recensé 2 313 créations de micro-entrepreneurs et de travailleurs indépendants, dont 1 816 dans la seule catégorie des artisans et commerçants. Ces créateurs, en reconversion professionnelle ou en complément de salaire, sont souvent mal préparés à gérer le paiement de leurs obligations sociales, par manque d’information ou manque de temps.

Une cellule pluridisciplinaire durant la première année

Les premiers mois sont déterminants dans la création d’une entreprise. En personnalisant l’accueil des nouveaux cotisants, l’URSSAF a deux objectifs : rendre plus lisible son rôle auprès du public des entreprises tout en améliorant les recettes collectées. La cellule de 7 personnes est composée d’agents venant de divers services, tous volontaires dans cet accompagnement. En lien direct avec les créateurs, ils vont anticiper les besoins, les difficultés et ajuster en conséquence les réponses au cas par cas.

Chaque micro-entrepreneur reçoit, en même temps que le premier appel à cotisation, un passeport/mode d’emploi. Il va être contacté par téléphone où questions et réponses permettent de fluidifier la relation cotisant/créateur. Pour chaque type de cotisant (artisans, commerçant, profession libérale) la cellule de l’URSSAF Franche-Comté organise chaque mois une web conférence d’une vingtaine de minutes, interactive ou chaque nouvel entrepreneur peut évoquer les sujets directement liés à la relation avec l’URSSAF et au-delà des difficultés qu’il rencontre par ailleurs.  Les évènements de la nouvelle vie d’entrepreneur sont aussi pris en compte comme la première embauche d’un salarié. Questionnaire de satisfaction, évaluation…l’URSSAF entre dans un nouveau monde pour l’organisme public, celui du marketing où la satisfaction du cotisant client est essentielle.

Les créateurs disposent d’une adresse mail dédiée :

creati.franche-comte@urssaf.fr

A ce jour, plus de 2 300 créateurs sont accompagnés par l’URSSAF Franche-Comté. La cellule a vocation à s’étendre aux créateurs du régime général et, activité moins connue de l’URSSAF, aux travailleurs frontaliers en Suisse dont l’organisme franc-comtois est le principal gestionnaire national avec la région Rhône-Alpes. Quand la relation s’améliore entre administrations et entreprises, c’est toujours au bénéfice de tous. Anne Barralis, à la tête de l’URSSAF Franche-Comté, en est convaincue.

Yves Quemeneur