Marie-Guite Dufay part en campagne

315
Marie-Guite Dufay a emporté la région Bourgogne Franche-Comté avec 42,2% des voix ©YQ

La présidente sortante du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté présentait ses 20 co-listiers du Doubs de sa liste « Notre région par cœur ».

« Résolument à gauche », Marie-Guite Dufay a tenté de rassembler. Elle y est presque arrivée à l’exception des écologistes d’EELV qui souhaitent une liste régionale « résolument écologiste ».

« Une campagne incertaine »
Marie-Guite Dufay a présenté ce mardi 4 mai les 21 candidats de sa liste régionale pour le département du Doubs ©YQ

Ce sont les propos de la présidente socialiste du conseil régional à la tête de la Franche-Comté entre 2008 et 2015 puis au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté depuis 2015. « Campagne incertaine à cause de la crise sanitaire bien sûr qui n’autorise pas de rassemblements, pas de porte-à-porte. Campagne incertaine également à cause du poids important des réseaux sociaux qui donnent la prime à l’émotion et au simplisme alors que l’action publique est complexe ».

« Tout faire » pour faire barrage au Rassemblement national

Avant de présenter son programme pour les six ans à venir (le 10 mai au siège du conseil régional à Besançon), Marie-Guite Dufay a listé un bilan où « tous les engagements ont été pris » dit-elle « malgré un contexte difficile : fusion des deux régions, crise des gilets jaunes et enfin la Covid ». Il faut maintenant préparer l’avenir, poursuit la présidente de région « en relançant l’industrie (BioTech à Besançon), en accompagnant les agriculteurs dans la transition écologique en finançant des audits pour qu’ils s’adaptent au réchauffement climatique, agir fortement sur la filière hydrogène… ». La présidente sortante du conseil régional ne manque pas d’arguments !

Préparer les alliances de second tour

Marie-Guite Dufay connait les rouages et les roueries de la politique. « Plus écologiste que moi tu meurs », elle accueillera les écologistes au soir du premier tour, elle n’en doute pas. Partisane du zéro artificialisation des sols mais aussi de la réalisation de l’aménagement de la RN57 entre Micropolis et Beure, les frictions seront sérieuses avec les amis d’Anne Vignot à la région.

La présidente sortante a agi fortement dans le domaine de la formation, compétence majeure des conseils régionaux. Elle a été présente dans le développement économique, l’amélioration des TER et l’aménagement d’un territoire qui s’étend de Sens à Mâcon et d’Autun à La Chapelle des Bois. La question des « grandes régions » se posera dans le débat politique.

Marie-Guite Dufay entend lutter ardemment contre le spectre d’une région basculant vers le Rassemblement national ! Sera-t-elle entendue ?

Yves Quemeneur
Liste des candidats de la liste « Notre région par cœur » pour le département du Doubs :

1-Marie-Guite Dufay (Présidente de la région BFC) 2- Patrick Ayache (Maire de Pirey et vice-président sortant du conseil régional) 3- Myriam Chiappa (conseillère régionale sortante et conseillère municipale de Montbéliard) 4- Matthieu Guinebert (Etudiant en anthropologie et représentant du Parti communiste) 5- Valérie Pagnot (Maire de Bonnétage) 6- Arnaud Marthey (conseiller régional sortant et Maire de Baume-les-Dames) 7- Salima Inezarene (conseillère régionale sortante) 8- Eric Lançon (conseiller régional sortant, conseiller municipal de Montbéliard) 9- Nadia Boyer (Besançon) 10- Christian Morel (Saône) 11- Myriam El Yassa (Besançon) 12- Jean-Luc Martens (Lizine) 13- Mélanie Daf (Audincourt) 14- Gaétan Béniguer (Montbéliard) 15- Frédérique Gentner-Marmier (Devecey) 16- Dominique Rizzon (Chapelle des Bois) 17- Anne Pagnier (Chaux-Neuve) 18- Pascal Petit (Besançon) 19- Jacqueline Wilhem (Chemaudin-Vaux) 20- Nicolas Bodin (Besançon) 21- Sophie Radreau (Maire de Bavans).