Marie-Pierre Cattet, présidente du Mouvement Associatif de Bourgogne Franche-Comté

507
Marie-Pierre Cattet est optimiste quant à l'avenir du bénévolat et donc des associations.

Elles aussi mises à mal par la crise sanitaire devenue économique et sociale, les associations peuvent compter sur le Mouvement Associatif pour défendre leurs intérêts.

 

Tout d’abord, qu’est-ce que le Mouvement Associatif ?

Il est le porte-parole du monde associatif, l’interlocuteur privilégié des responsables politiques et administratifs de la région. Le Mouvement associatif est là pour promouvoir la vie associative en valorisant, auprès des pouvoirs publics et des associations elles-mêmes, l’esprit d’initiative, les enjeux démocratiques et de citoyenneté du secteur associatif, notamment à travers l’importance de l’engagement. L’un des objectifs est de consolider le secteur associatif notamment par la mise en synergie des forces et des ressources existantes pour faire face aux défis sociaux, environnementaux, culturels, économiques et politiques que notre société traverse et de mieux les armer pour assurer la continuité de leurs projets.

 

Concrètement un exemple de vos actions ?

Nous travaillons en étroite relation avec la Région Bourgogne Franche-Comté. Pendant la crise que nous venons de traverser, des associations ont connu de grosses difficultés car elles n’ont pas pu organiser quoi que ce soit. Donc leurs ressources ont fortement diminué voire parfois disparu.

Notre rôle a été d’interpeler la Région sur cette situation inédite, ce qui a permis après concertation du Mouvement Associatif de mettre en place une politique de soutien particulière. Derrière les associations il y a toute cette vitalité et ce foisonnement d’actions, mais il y a aussi des emplois à la clé. Il faut bien avoir en tête que pour un territoire, l’emploi associatif représente 10 à 15% de l’emploi privé. Ce n’est donc pas anodin.

Le Mouvement Associatif a aussi lancé une grande enquête auprès des associations pour connaitre leur situation, leurs besoins à court et moyen terme, leurs attentes…

 

Vous souhaitez aussi mieux valoriser le bénévolat ?

Le bénévolat est l’élément fondamental de la vie des associations. C’est pourquoi l’Etat a mis en place depuis quelques années déjà un dispositif appelé le compte engagement citoyen sur le modèle de ce qui existait déjà pour les élus locaux. Cela donne la possibilité pour les membres d’associations d’avoir accès à des formations professionnelles. Une juste reconnaissance.

Nous allons créer un site internet qui va être un véritable portail des formations à disposition des bénévoles dans la région. Il est en effet important que tous les responsables associatifs notamment connaissent bien les enjeux de leur engagement, les éventuelles responsabilités qui peuvent être les leurs… Or aujourd’hui, il est difficile de connaitre les différentes possibilités de se former. D’où ce site qui va être un outil apprécié. https://formations-benevoles-bourgognefranchecomte.org/

 

Ces bénévoles, comment les motiver à s’engager ?

La question du bénévolat au sens large est importante. En particulier le renouvellement des dirigeants. Car s’il est difficile aujourd’hui de faire venir de nouvelles personnes dans une association, il est encore plus compliqué d’en convaincre de prendre des responsabilités. Autre sujet qui nous préoccupe, l’attitude des adhérentes d’aujourd’hui qui sont plus des consommateurs avec des attentes comme s’ils avaient affaire à un service marchand. Le rôle du Mouvement Associatif est de faire remonter ces constats auprès des collectivités et institutions, de les inclure dans leurs réflexions en vue d’éventuelles mesures.

Des associations nous ont également fait remonter leurs difficultés à renseigner la part de bénévolat, un élément de plus en plus demandé aujourd’hui dans les dossiers de demande de subvention. C’est en effet parfois difficilement quantifiable. Nous avons collaboré à la création d’une application, Bénévalibre, qui leur permet de le faire facilement. https://benevalibre.org/site/

 

Etes-vous optimiste pour l’avenir du milieu associatif ?

Quelle société aurions-nous sans associations alors qu’elles sont présentes partout dans notre quotidien que ce soit pour les loisirs, le sport, la culture mais aussi dans le domaine social. Peut-on imaginer nos villes et villages sans elles ? Evidemment non. Il faut donc agir et c’est ce que fait le Mouvement Associatif, pour favoriser le bénévolat, faciliter la formation et la prise de responsabilités des bénévoles et assurer l’accompagnement des associations.

Nous devons être attentifs à toutes ces problématiques pour permettre au monde associatif de rester vivant, créatif et innovant comme il l’a toujours été dans de nombreux domaines. Malgré les difficultés, le dynamisme et la richesse humaine des associations me rendent optimistes pour l’avenir !