Masques, gangs et incivilités

305
Jean-Louis Fousseret a fait le point sur ce premier week-end de déconfinement et sur le meurtre d'un jeune de 17 ans à Planoise ©YQ

La réouverture des écoles ce lundi 18 mai a été l’occasion aussi pour Jean-Louis Fousseret de faire le point sur les actualités d’un week-end ensoleillé et dramatique.

Nouveau meurtre de Planoise

L’assassinat d’un jeune bisontin de 17 ans, tué à bout portant dans le quartier de l’Ile de France a suscité une grande émotion de la part de la population “Les habitants de Planoise veulent vivre tranquillement. Je suis révolté et scandalisé par cet acte odieux” a dit le Maire de Besançon. Le premier magistrat de la ville a souligné aussi que ces règlements de compte étaient la conséquence de l’excellent travail des forces de l’ordre et de la justice pour endiguer le fléau du trafic de stupéfiants. “C’est parce que la police fait bien le job que les bandes rivales se combattent pour conserver leur « marché”. Jean-Louis Fousseret ne veut pas que ce nouveau meurtre soit instrumentalisé sur fond de querelles électorales. Le Maire souhaite obtenir de l’Etat de nouveaux effectifs pour maintenir l’ordre à Planoise.

Le soleil et le retour des incivilités

“Question propreté, ce n’était pas terrible ce week-end à Besançon” a avoué le Maire. Il en appelle au civisme. Premier samedi de déconfinement, le centre-ville de Besançon était bondé et les commerçants ravis de retrouver des consommateurs. Mais la fermeture des bars, cafés et restaurants a incité aux achats de plats et canettes à emporter. Très rapidement, les poubelles étaient pleines. Il semble que les services de propreté aient été débordés. Le Maire assure qu’il va être tenu compte de cette expérience malheureuse. Les barrières interdisant l’accès au parc de la Gare d’eau (toujours interdit) ont été jetées dans la rivière et les promeneurs ont réoccupé les lieux sans trop de soucier des gestes barrières. Jean-Louis Fousseret en a profité pour rappeler deux règles importantes “Les masques ne doivent pas être placés dans les poubelles mais uniquement dans les bacs gris (déchets incinérés), comme les lingettes désinfectantes qui ne doivent absolument pas être mises dans les toilettes”.

Nouvelle série de masques

La Ville de Besançon a été souvent félicitée pour la gestion des masques chirurgicaux distribués du 7 au 9 mai dernier. En nombre suffisant, les points de retrait ont permis aux habitants de se procurer les masques sans file d’attente. La seconde série de masques offerts par la municipalité concerne les « masques grand public ». 380 000 masques produits en Bulgarie devraient être distribués selon les mêmes modalités du 26 au 28 mai avec des plages horaires aménagées pour faciliter la distribution aux personnes qui travaillent.

Yves Quemeneur