Mélanie Pepe, Directrice Adjointe de l’Espace Mont d’Or, organisateur de l’Ultra Trail des Montagnes du Jura (UTMJ)

277
Mélanie Pêpe souhaite pour cette nouvelle édition fédérer plus encore les territoires autour de cet événement.

L’Ultra Trail des Montagnes du Jura est apparu au calendrier à l’automne 2020. Pour une première, ce fut nous a-t-on dit, d’avis autorisés un coup de maître dont la responsable nous dresse le bilan. L’événement est bien évidemment reconduit du 1er au 3 octobre 2021.

 

Comment est né l’UTMJ ?

C’est une manifestation que nous avions en tête et que l’on espérait être organisée depuis des décennies. Il y a 2 ans, nous avons décidé de « reprendre le flambeau » et de préparer sa première édition. Nous nous étions fixés 2 objectifs : créer un événement trail qui soit une référence nationale sinon internationale de la discipline dans notre massif et l’utiliser comme vitrine au bénéfice des Montagnes du Jura et ses acteurs. Consécutivement, nous avons été destinataires de la satisfaction du plus grand nombre !

 

Des difficultés pour l’organiser ?

L’UTMJ relie le sud du massif dans l’Ain depuis Valserhône jusqu’au nord à Métabief après une incursion dans la Suisse voisine. Nous avons dû mobiliser les administrations et les « forces vives » de 2 pays, 2 régions, 3 départements, 3 stations, 30 communes… ainsi qu’une trentaine d’associations & clubs partenaires et plus de 500 bénévoles. C’est donc une grosse machine qu’il a fallu mettre en marche pour cette première édition avec de multiples interlocuteurs et donc autant de dossiers divers et variés à déposer pour nous permettre d’obtenir notamment les autorisations de passage des propriétaires et autres instances de protection de l’environnement, de sécurité …

 

Et ce n’était pas tout…

La pandémie a encore été un obstacle supplémentaire … en fragilisant l’organisation incertaine jusqu’au dernier moment … Nous nous sommes finalement adaptés au contexte sanitaire avec la mise en place des protocoles sanitaires en vigueur : les zones de départs, de ravitaillements, les bases de vie et le site d’arrivée … Nous avons tenu bon, ce qui été par tous, très apprécié.

 

Comment se sont déroulés les trois jours de course ?

Cerise sur le gâteau : nous avons connu des conditions météo dantesques avec des trombes d’eau, une tempête avec de fortes rafales de vent et même de la neige en abondance ! Il nous a fallu être réactifs et modifier les parcours à mettre en sécurité les coureurs.

Nous pouvons penser que nous avons connu le pire dès cette première édition, ce qui a finalement affirmé d’entrée l’image de l’UTMJ et lui a fait gagner ses lettres de noblesse dans le petit monde de l’Ultra. Nous avons reçu plein de félicitations pour notre adaptabilité et notre professionnalisme dans ces conditions de courses particulièrement délicates et ce alors même que nous étions néophytes de ce type d’organisation.

 

Au final, quel bilan et quelles évolutions pour cette année ?

Globalement, nous sortons plutôt satisfaits voire même avec une certaine fierté de cette édition. Pour 2021, nous avons l’objectif de fédérer plus encore tous les territoires des Montagnes du Jura autour de l’UTMJ dans un esprit et les valeurs des Montagnons que nous sommes tels que simplicité, authenticité et convivialité.
Egalement nous ambitionnons d’associer les 900 communes des Montagnes du Jura, leurs établissements scolaires, leurs clubs et leurs associations en les invitant à participer à l’UTMJ Kids.

Nous allons bien sûr encore tirer tous les enseignements de ce que nous avons vécu et reconsidéré pour apporter des améliorations telles que privilégier les ravitaillements « en dur », pré-baliser les itinéraires de replis et encore mieux appréhender les zones naturelles sensibles à limiter plus encore l’impact environnemental de l’évènement. L’histoire est maintenant écrite. Elle nous permet de monter en puissance pour accueillir plus de coureurs.

 

 

ZOOM : C’est quoi l’UTMJ ?

L’ultra-trail des Montagnes du Jura se compose de plusieurs courses en pleine nature dont l’épreuve reine, l’UTMJ, de 180 km et un dénivelé de 7800 m D+. 4 autres courses sont également proposées durant le week-end : la Franco-Suisse avec 112 km et 4650 m D+, la RENARDE avec 72 km et 2600 m D+, la CMM 38km et 1100 m D+ ; et la Lynx, 19km et 690 m D+.