Mobilisation pour l’amélioration de l’habitat

71
De nombreux dispositifs sont proposés aux propriétaires bailleurs dans le cadre de cette OPAH.

10% des logements sont vacants en moyenne en France, réalité que l’on retrouve au niveau local. Les remettre sur le marché est un enjeu politique pour renouveler et améliorer le parc locatif, et le rendre financièrement plus accessible. Pour cela, il faut convaincre les propriétaires-bailleurs.

Pour les communes des Portes du Haut-Doubs, l’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) est prolongée jusqu’au 31 décembre 2020. Les objectifs majeurs sont d’améliorer les performances énergétiques du parc immobilier, d’adapter les logements aux personnes à mobilité réduite, de rénover le parc locatif occupé ou vacant, de lutter contre l’insalubrité et la vacance des logements et de créer de nouveaux logements locatifs. Pour cela, les autorités se mobilisent afin d’apporter leurs conseils, expertises, estimation et aider au montage et suivi de dossiers de demande de subventions.

Des aides multiples

Lors des réunions publiques comme celles récemment organisées à Valdahon, les propriétaires-bailleurs notamment se voient présenter des exemples chiffrés de réalisations et un état des lieux des aides mobilisables, que ce soit Effilogis avec la Région, l’éco-prêt à taux zéro ou d’autres dispositifs comme le prêt pour l’amélioration de la performance énergétique.

D’autres dispositifs ont été présentés comme « louer abordable » ou encore le cautionnement des loyers dématérialisés Visale, une caution 100 % gratuite pour le locataire et le bailleur offrant une sécurité pérenne, plus simple qu’une caution personne physique. Autre aide méconnue, l’allègement du loyer pour les jeunes de moins de 30 ans, qu’ils soient en formation professionnelle, en alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) et percevant au plus 100 % du SMIC. Une subvention jusqu’à 100 € par mois sur le loyer peut leur être attribuée.

Soliha, une agence pas comme les autres

Enfin, pour les propriétaires bailleurs, un autre acteur peut avoir une grande importance pour les propriétaires-bailleurs. Ceux-ci peuvent en effet gérer seuls leurs logements ou confier la gestion de leurs biens à une agence immobilière traditionnelle. Une troisième voie est possible avec Soliha (Solidarité pour l’Habitat), un organisme social qui permet d’obtenir des frais d’agence modérés et de bénéficier d’une déduction fiscale sur les revenus fonciers bruts (85 % d’abattement sur une durée de 6 ans ou 9 ans).