Montée en puissance de la vaccination à Besançon

92
Anouk Haeringer-Chollet, directrice du service Hygiène et Santé de la Ville de Besançon, a été l'une des premières à se faire vacciner au gymnase Résal. Elle est elle-même médecin et entre dans la tranche d'âge des personnes prioritaires ©YQ

Après le CHU Jean-Minjoz qui a commencé la campagne de vaccination de ses agents dès jeudi 7 janvier, c’était au tour de la Polyclinique de Franche-Comté d’être approvisionnée ce vendredi en vaccins Pfizer-BioNTech pour l’ensemble de ses personnels.

La Ville de Besançon met le gymnase Résal à la disposition des soignants

Vendredi 8 janvier, en coordination entre les professionnels de santé libéraux, l’ARS Bourgogne Franche-Comté et la Mairie de Besançon, le gymnase Résal situé dans le quartier des Chaprais est officiellement centre de vaccination pour les personnes prioritaires selon la définition de la Haute Autorité de Santé.

Qui sont les personnes prioritaires à la vaccination
Avant d’être vaccinée, une consultation pré vaccinale est obligatoire pour s’assurer que les personnes n’ont pas de contre-indications ©YQ

Tous les personnels soignants (médecins, infirmiers, aides-soignants) exerçant en libéral, les sapeurs-pompiers (qu’ils soient professionnels ou volontaires)et les aides à domicile. A cette liste viennent d’être ajoutées toutes les personnes exerçant de le cadre médico-social. Ces personnes doivent être âgées de plus de 50 ans et/ou présenter des comorbidités. Le gymnase Résal prévoit de vacciner plusieurs dizaines de personnes dès ce vendredi. Le centre de vaccination ouvrira 5 jours/7 à compter du lundi 11 janvier. Vendredi après-midi, 2 médecins pratiquaient des consultations pré-vaccinales et 2 infirmières procédaient aux injections sous cutanées. Un pharmacien coordinateur veille par ailleurs au contrôle des doses (les flacons contenant 5 doses peuvent se conserver à température ambiante pendant 6 heures).

Anne Vignot, Maire de Besançon et Nezha Leftah-Marie, Déléguée de l’ARS dans le Doubs ont présenté le nouveau centre de vaccination au gymnase Résal ©YQ

Selon Anne Vignot, Maire de Besançon, présente à cette première journée de vaccination, on compte environ 10 000 personnes âgées de plus de 75 ans à Besançon résidant à domicile qui seront les prochaines vaccinations prioritaires à partir du 18 janvier prochain : des problèmes logistiques à anticiper…

Il faut croire…que le “amplifier, accélérer, simplifier” du ministre de la Santé ne soit pas qu’une communication gouvernementale de plus mais une réalité dans les prochaines semaines pour faire en sorte que la vaccination nous permette rapidement de retrouver une vie normale.

Yves Quemeneur