Morteau. Un peu de fioul et de chaleur humaine

198
Les bons sont gérés par les Restos du Coeur.

Cette année encore, grâce à des professionnels de la distribution de fioul, des dizaines de familles vont pouvoir se chauffer malgré leurs difficultés financières.

Cette belle aventure solidaire a commencé par le constat fait par plusieurs distributeurs indépendants de fioul qui ont vu au fil des années de nombreux clients avoir du mal à se chauffer. Une précarité qui a touché ces professionnels qui, il y a dix ans, créaient l’association Solidarité Fioul. « Nous sommes aujourd’hui 8 revendeurs mobilisés, tous indépendants, attachés aux valeurs humaines que sont l’entraide et la solidarité » explique l’un des responsables, Guillaume Rognon, installé à Morteau. Cette précarité, il la constate d’ailleurs aussi à la station-service qu’il gère, voyant de plus en plus de client rationner leurs achats de carburants.

« Concrètement, nous nous appliquons une cotisation de 0,25€ par tranche de 1000 litres vendus ce qui permet de constituer une belle cagnotte que nous redistribuons ensuite aux personnes dans le besoin ». Cette année 20 000 € ont ainsi été collectés. Quant au choix des bénéficiaires, difficile pour ces professionnels de les sélectionner en direct. Ils ont donc opté pour un partenariat avec les Restos du Cœur : « Chacune des antennes locales des Restos déterminent les bénéficiaires possibles des bons gratuits de fioul, sur dossier, en fonction de critères précis » poursuit le responsable qui dresse un premier bilan de l’opération débutée en décembre : « 90 familles du Doubs ont pu être aidées. Elles ont chacune reçu environ 300 litres de fioul ce qui peut représenter d’un à trois mois de chauffage gratuit ». Un modèle de solidarité qui déjà est copié par des distributeurs dans d’autres secteurs en France, en Savoie et en Champagne-Ardenne précisément. « C’est certes une bonne image pour nos entreprises souvent familiales qui montrent leur capacité à être solidaires. Et une bonne image aussi pour le fioul qui n’est pas un combustible à oublier…la preuve ».