Municipales à Besançon : passage de relais chez les Républicains

115
Ludovic Fagaut Les Républicains
Ludovic Fagaut, tête de listes des Républicains à Besançon ©YQ

Depuis la récente vidéo “Besançon maintenant” c’était devenu un secret de polichinelle. Ludovic Fagaut sera donc tête de liste des Républicains à Besançon au mois de mars prochain. Le sénateur Jacques Grosperrin a passé la main ce samedi 5 octobre lors d’une conférence de presse organisée au Marché couvert Beaux-Arts, “le cœur du cœur de ville”.

Celui qui apparaît depuis 6 ans comme le principal opposant à Jean-Louis Fousseret, entend rester sénateur au service des communes du département, tout en marquant son attachement à Besançon. Conseiller général puis conseiller régional, il aura été député de la 2ème circonscription du Doubs le temps d’une mandature (2007 à 2012). A 64 ans, ce professeur agrégé d’Education physique et ceinture noire 5ème Dan de judo, quitte le tatami des joutes municipales pour continuer à œuvrer pour le territoire.

Ludovic Fagaut prend le relais

A 40 ans, ce chef d’établissement et ancien professeur d’éducation physique (comme son mentor), est conseiller municipal d’opposition depuis 2014 à Besançon et vice-président du conseil départemental du Doubs en charge des sports depuis 2015. La jeunesse, l’ouverture, les compétences et le pragmatisme sont les mots qui reviennent en boucle chez Ludovic Fagaut. Il veut un projet le plus rassembleur possible bien au-delà des étiquettes politiques.

Planter 3 000 arbres à Besançon

Le nouveau chef de file des Républicains veut faire de Besançon “la capitale européenne de la biodiversité”. Il souhaite végétaliser le centre-ville et y planter 3 000 arbres. Le candidat LR à la mairie de Besançon veut également penser une nouvelle orientation pour l’éco-quartier des Vaites.

Gratuité des transports publics pour tous les élèves

Ludovic Fagaut veut instaurer sans délai la gratuité des transports en commun pour les élèves bisontins. C’est une question d’égalité pour tous les jeunes de la métropole. “Hors Besançon métropole, les enfants jusqu’au lycée sont transportés gratuitement par la région, il n’y a pas de raison que les jeunes bisontins soient exclus de cette gratuité” dit-il.

Incivilités, saleté, mobilité, proximité…

Si Ludovic Fagaut admet des “choses qui vont bien” avec la municipalité actuelle, il conteste la politique suivie en matière de sécurité et les multiples incivilités constatées quotidiennement par les habitants.

Le Grand Débat a démontré la volonté des habitants de participer activement à la vie publique. Plus de proximité, d’écoute, d’explications, de débats ponctueront son mandat.

D’ici fin décembre, des éléments du programme seront publiés au fil des alliances qu’il souhaite la plus large. Ni gauche, ni droite mais une communauté de projets. En janvier 2020, le programme sera déroulé et la liste qu’il entend conduire sera connue en février 2020.

Le paysage s’éclaircit. Les principaux candidats sont maintenant connus. D’ici le mois de mars 2020, il coulera beaucoup d’eau sous le pont Battant et beaucoup d’encre chez les gazetiers. Du moment que c’est dans l’intérêt des habitants, qui s’en plaindra !

Yves Quemeneur