“Ne jetez plus vos objets usagers : réparez-les “.

51
Des meubles d'un autre temps rajeuni par le talent d'un Répar'Acteur : le P'tit Ren'Art.

Tel est le credo admis par les membres actifs de Répar’Acteurs.

Les habitudes de consommation sont en train d’évoluer dans les esprits. Finie la consommation à outrance, de plus en plus de personnes ne souhaitent plus jeter pour racheter mais entendent bien réparer leurs appareils, mobiliers ou objets défectueux pour les récupérer ou leur offrir une nouvelle vie. Et à bien y réfléchir, beaucoup de domaines sont concernés : ameublement, vêtements, bijoux, appareils électro-ménagers, informatique, maroquinerie …
Cette volonté de recycler ou réparer s’inscrit dans une démarche tant écologique qu’économique. Faire réparer revient bien souvent moins cher que de remplacer. Depuis 2015, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Franche-Comté inscrit des artisans sous le label Répar’Acteurs. Ce label a été créé conjointement avec l’ADEME et la Région Bourgogne-Franche-Comté pour encourager et donner de la visibilité à tous ces artisans qui savent redonner un second souffle à des objets trop vite catalogués en “fin de vie”. Leur métier ? Restaurer, retaper, recoudre, rafistoler, reprogrammer, rempailler, dépanner, ressouder, … C’est le cas de Chrystelle Goux, qui a créé le P’tit Ren’Art à Remoray-Boujeons, et qui œuvre dans la rénovation et le relooking d’anciens meubles “J’ai immédiatement été séduite par le concept de Répar’Acteurs vu que mon activité tournait initialement autour de la réparation et de la remise en état d’anciens meubles, explique la dynamique jeune femme. Je trouve dommage de jeter des commodes, des bureaux ou encore des vaisseliers sous prétexte qu’ils sont abîmés ou qu’ils ne sont plus au goût du jour. Je fais de mon mieux pour leur redonner une deuxième vie, soit en fonction du désir des clients qui souhaitent récupérer leur meuble ensuite, soit selon mes propres humeurs si le meuble m’appartient et qu’il ira rejoindre un nouveau foyer par la suite.” Des idées, de la créativité, du savoir-faire et un amour du métier donnent des résultats bluffants. Difficile de reconnaître cette ancienne horloge comtoise, métamorphosée en bibliothèque unique et personnalisée.
Voilà ce à quoi s’attachent les Répar’Acteurs : ne plus jeter, mais récupérer pour mieux réparer.
Pour illustrer leurs actions, et dans le cadre d’un concours mené par l’association Energy Cities, un film de trente minutes a été réalisé avec, en têtes d’affiches, des Répar’Acteurs régionaux.Ce court-métrage a comme ambition de sensibiliser le grand public sur le gaspillage et les différentes façons de lutter contre, en prônant une consommation dite “responsable”. Pas de discours moralisateur mais des exemples concrets d’actions menées au quotidien par des artisans au grand cœur et aux mains d’or. Le film “Repar’Actez …au lieu de jeter” sera projeté jeudi 14 février à 18h au Petit Kursaal de Besançon.