Notre Dame de Paris : l’après incendie et comment se prémunir des arnaques ?

313
Le joyau Notre-Dame avant le terrible incendie du lundi 15 avril 2019.

Il y a deux semaines exactement, la cathédrale Notre-Dame de Paris était victime d’un violent incendie. La structure, la façade et les deux tours étaient préservées. La toiture de la nef, du chœur et du transept, ainsi que la flèche, elles, étaient consumées par les flammes.
Les actions se sont très vite multipliées pour récolter des dons en vue de sa reconstruction. Mais, comme à chaque grand malheur, des gens cupides croient bon de l'”exploiter” à des fins personnelles. Pour éviter de donner à des malfaisants, il faut savoir que quatre acteurs principaux et facilement identifiables s’engagent avec l’État pour permettre à chacun de contribuer sainement à la renaissance de ce joyau architectural.
Pour donner “utilement” et être certain que son obole va parvenir aux bons destinataires, il convient d’adresser ses dons au Centre des Monuments Nationaux, à la Fondation Notre-Dame, à la Fondation du Patrimoine ou à la Fondation de France.
Dans les jours et semaines à venir, des travaux d’urgence seront entrepris, comportant notamment l’étaiement du pignon nord du transept, des interventions de sécurisation et de consolidation ponctuelle, ainsi que la mise en place d’un parapluie permettant de protéger les parties de l’édifice privées de couverture des intempéries.
La reconstruction des parties disparues de l’édifice sera ensuite entreprise. Elle nécessitera la mise en place d’études approfondies et l’élaboration d’un schéma directeur de reconstruction.. Toutes les compétences seront mobilisées pour ce chantier hors normes, et pour rendre à la cathédrale Notre-Dame de Paris son aspect et sa grandeur tout en utilisant des méthodes et matériaux innovants.