“Octobre rose”, Besançon s’engage

81
Opération octobre rose
"Octobre rose" pour lutter contre le cancer du sein - DR

Octobre 2019 célèbre 25 ans de l’association “Cancer du sein, parlons-en”. Les campagnes d’information annuelles sur le dépistage précoce et la lutte contre les cancers du sein ont pris désormais une ampleur sans précédent. Comme chaque année, la Ville de Besançon prend sa part dans ce combat.

Thérapies et guérisons

Lors de la création d’Octobre rose en 1994, il était tabou de parler du cancer. Ce tabou était encore plus prégnant s’agissant du cancer du sein. Le sein est considéré pour la femme et l’homme comme le principal attribut du plaisir sexuel, de la maternité et de la féminité.

Les importants progrès dans la recherche médicale, la qualité de vie des malades et la reconstruction chirurgicale ont permis de faire évoluer les mentalités. Les opérations de communication comme “Octobre rose” ont amplifié les actions de dépistage précoce.

1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein. Si cette statistique est inquiétante, elle est à mettre en relation avec le taux de survie cinq ans après un diagnostic précoce qui varie de 80 à 90%.

Le dépistage sauve des vies

Le cancer du sein est une maladie multifactorielle. Facteurs hormonaux, antécédents familiaux, modes de vie ou d’environnement, de nombreux éléments concourent à l’éventuel déclenchement de la maladie. Dans ce cadre, la détection d’un cancer du sein à un stade peu avancé de son développement peut permettre de soigner plus facilement mais aussi de limiter les séquelles liées à certains traitements. La détection précoce du cancer du sein passe au moins par trois actions :

  • L’auto palpation et la consultation d’un médecin en cas de modification au niveau des seins (apparition d’une boule ou d’une grosseur au niveau du sein ou des aisselles, modification de l’aspect de la peau, du mamelon ou de l’aréole). Ces signes n’identifient pas nécessairement un cancer. Ils doivent être signalés au médecin.
  • Un examen clinique des seins recommandé dès l’âge de 25 ans. Il est réalisé par le médecin généraliste ou un gynécologue.
  • Une mammographie de dépistage est proposée tous les deux ans aux femmes âgées de 50 à 74 ans, même en l’absence de risques ou de symptômes apparents.
Quelles actions à Besançon

“Tous unis par une même couleur”

octobre rose
Le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie se pare de rose tout le mois d’octobre – DR

La Ville de Besançon se mobilise, comme chaque année, à la campagne d’information et de sensibilisation. Jusqu’au 1er novembre, le musée des Beaux-Arts et d’Archéologie, le clocher de l’église Saint-Pierre se pareront de rose, comme certains éclairages publics.

Lutter contre le cancer du sein est aussi la responsabilité de chacune et de chacun. Grâce à “Octobre rose” personne ne peut dire “on ne savait pas” !

Yves Quemeneur