Oh la vache !

90
L'image peut paraitre buccolique mais la situation n'a rien d'amusant

De plus en plus souvent, des faits d’animaux d’élevage en divagation sont constatés sur les routes de campagne. Un vrai danger et un risque de lourdes conséquences pour l’éleveur.

L’image d’une ou plusieurs vaches e divagation sur une route a toujours de quoi alimenter les railleries sur les réseaux sociaux. Ne soyons pas injustes, d’autres animaux sont parfois en goguette, qu’il s’agisse de chevaux, poneys ou chèvres…Drôle ou pas, à chacun de juger. Dangereux en tout cas, c’est certain car le risque d’accident de la circulation est bel et bien réel et percuter un tel animal en voiture ou à moto peut, en plus des dégâts occasionnés sur le bétail, avoir de graves conséquences aussi pour l’usager de la route. En effet, une vache qui décide de se faire la malle au clair de lune, ça peut faire sourire. Pour le conducteur qui la croise, à 3 h du matin, sur une route départementale déserte, c’est beaucoup moins drôle.

En pareil cas, il faut savoir que le maire de la commune où intervient la fugue est appelé à la rescousse, pouvoir de police oblige. Il doit donc se rendre sur les lieux du signalement, pour retrouver l’animal, le ramener à son propriétaire ou, faute de mieux, le pousser dans la prairie la plus proche. La gendarmerie est bien entendu sollicitée elle aussi quand les faits se produisent sur la voie publique.

Pour les éleveurs, le code rural prévoit que la divagation des animaux est punie d’une contravention de 2ème classe, soit une amende de 150 € maximum. Et en cas d’accident, leur grande hantise, le propriétaire des animaux peut être poursuivi pour des dommages occasionnés. Et ça peut coûter très cher !