“On ne fuit pas nos responsabilités”

597
Ludovic Fagaut était entouré de certains des conseillers municipaux d'opposition de Besançon ©YQ

Ludovic Fagaut et les élus de « Besançon Maintenant » présentaient leurs vœux aux bisontins pour cette troublante année 2021. Le chef de file de l’opposition bisontine avait choisi le toit de “l’épicerie” Place de la Révolution pour illustrer ses propos.

Six mois de travail de sape de la majorité

“Avec 566 voix d’écart au mois de juillet, nous avons accepté la règle démocratique. Pour autant, peuvent-ils faire sans nous ? Je ne le crois pas”. Ludovic Fagaut annonce clairement la couleur et demande à nouveau à Anne Vignot de travailler en commun avec l’opposition. “Elle ne doit pas être la Maire d’un clan…l’ouverture est l’âme des forts”. En creux, pour le vice-président LR du conseil départemental du Doubs “Madame Vignot est faible” !

Une opposition aux inepties de la majorité

“Depuis six mois et l’installation du local de notre association « Besançon Maintenant », nous accueillons quotidiennement de nombreux habitants, nous allons également à leur rencontre. Nous tissons un réseau et un lien fort avec les bisontines et les bisontins”. Quand Ludovic Fagaut parle d’inepties, il souligne le manque de propositions concrètes de l’exécutif municipal.

Ludovic Fagaut a listé les actions de l’opposition pour cette nouvelle année 2021. Pour respecter les gestes barrières et la distanciation, il avait choisi le toit de “l’épicerie” dominant la place de la Révolution ©YQ

Il souligne l’importance d’un groupe d’opposition structuré et de personnalités à l’expertise reconnue : Claude Varet sur les sujets de justice et de sécurité ou Guillaume Bailly s’agissant des questions d’environnement. L’ordre du jour du conseil municipal du 28 janvier leur fera la part belle avec le débat sur la convention entre police nationale et police municipale et la question de son armement et le débat sur le devenir des Vaîtes avec la mise en place effective du GEEC local et d’un conseil citoyen.

Détricotage du projet de territoire

“Voté à l’unanimité par tous les élus de Grand Besançon Métropole dont Anne Vignot, ce projet structurant du territoire bisontin est remis en question par la nouvelle municipalité au nom d’une seule idéologie” s’insurge Ludovic Fagaut. Il sera au front pour défendre deux éléments phares de ce projet de territoire : la construction de la Grande bibliothèque universitaire et communautaire et celle de l’indispensable barreau routier sur la RN57 entre Beure et l’Amitié.

Ludovic Fagaut souhaite que la majorité municipale s’empare “enfin” des débats de fond sur le devenir de Besançon. Ça promet de sérieuses empoignades tant au conseil municipal qu’au conseil communautaire de Grand Besançon Métropole… Du moment que c’est au bénéfice des bisontins, qui s’en plaindra !

Yves Quemeneur