Opération nettoyage du Doubs à Besançon

169
Au plus près des déchets qui jonchent le Doubs, en paddle pour ramasser, une véritable épreuve sportive ©YQ

Comme chaque année, le SNB organise une journée “nettoyage du Doubs” en partenariat avec Voies Navigables de France. Habituellement organisée le 1er mai, elle a été repoussée à ce samedi 18 juillet pour raison de Covid-19.

Antoine Maigrot, l’entraîneur du SNB à l’origine de l’opération de nettoyage avait accueilli ce samedi matin Anne Vignot la maire de Besançon et Abdel Ghezali adjoint chargé des sports ©YQ

Antoine Maigrot, entraîneur du club et animateur de la journée a accueilli la Maire de Besançon et Abdel Ghezali, son adjoint au sport. Une douzaine de volontaires s’étaient inscrits (notre article du 10 juillet) pour ramasser les détritus (caddies, barrières, bouteilles, canettes…) dans la rivière à bord de paddles et de kayaks, ou à pied le long des berges. Pour le club bisontin, le Doubs est leur terrain de jeu, son entretien une nécessité.

Pédagogie et répression

Les rives du Doubs sont quotidiennement l’objet d’incivilités, particulièrement à la Gare d’eau. Les nouvelles poubelles de tri sélectif installées au bord de la rivière débordent de packs de bière, d’emballages de pizzas ou encore de cartons de burgers malgré le passage régulier du service de propreté de la ville. “Dès le matin, les agents de la Ville sont agressés, insultés. Ce n’est plus possible” regrette Anne Vignot. Elle souhaite, avec l’aide de la police municipale, faire de la pédagogie auprès des pique niqueurs “quand les poubelles sont pleines, il est facile de ramener ses déchets chez soi” dit-elle. “Et si cela ne suffit pas, mettre des amandes aux récalcitrants”. Encore faut-il les prendre en flagrant délit !

Une grande fête de la rivière

La Maire de Besançon voudrait organiser chaque année une « grande fête de la rivière et de l’eau » pour mieux sensibiliser la population à l’importance de cette ressource indispensable à la vie. Le Doubs est également le joyau naturel du territoire bisontin. Sa proposition ressemble… au projet « Port-Citadelle » imaginé par son principal concurrent aux élections municipales du 28 juin.

Avant de compter sur les comportements citoyens des fêtards du weekend, une meilleure organisation de la collecte des déchets sur les rives du Doubs, le nettoyage des piles de ponts par Voies Navigables de France, devraient offrir aux promeneurs un environnement à la hauteur de la beauté de cette rivière.

Yves Quemeneur