Paroles en Marge fête ses 25 ans

600
Les nouveautés 2019, du théâtre de cave, un spectacle sur mesure spécial anniversaire, une exposition qui retrace le parcours de Théâtr'Ouvert à travers ses 25 festivals.

Du 20 au 24 novembre les Théâtres Bernard Blier, du Lavoir et le collège Lucie Aubrac abriteront la 25ème édition du Festival Paroles en Marge.

Né autour d’une exposition de travaux réalisés par des personnes handicapées le festival s’est renforcé au fil d’un compagnonnage fidèle. Les membres de Théâtr’Ouvert, amoureux du spectacle vivant et militant du droit à l’accès à la culture pour tous, vous invitent à fêter l’anniversaire de ce festival « un peu fou ».
Festival simple, fait de spectacles et de rencontres, de moments réellement partagés autour de créations théâtrales contemporaines, accessibles, ambitieuses, variées, humanistes, Paroles en Marge vous proposera « des formes très hétéroclites et un peu dingues, drôles et fortes ».

La Cie Teraluna présentera « Backstage, carte blanche pour plateau noir » un spectacle-surprise, original et unique  en ouverture du festival le mercredi 20 novembre à 20h30 au Théâtre Blier.

 Le spectacle engagé « Il te suffit de tendre la main pour toucher la peau du ciel » joué le vendredi 22 novembre à 20h30 au Théâtre Blier par la Cie Le nez en l’air  nous rappellera que poésie et politique ne sont pas incompatibles.

Tout le monde connaît l’histoire de Cendrillon : la marâtre et ses filles, la fée, la citrouille, le
carrosse, le prince…Oui mais le samedi 23 novembre à 17h au Théâtre du Lavoir, ce sera l’histoire d’une petite fille qui va renaître grâce à une fée pas très standard, à un prince pas très costaud et à une histoire qui joue avec les codes du conte : du théâtre avec des corps qui dansent et qui ondulent sous la lumière. Cette pièce de Joël POMMERAT sera interprétée par les comédiens de Théâtr’ouvert.

Une Cendrillon remise au goût du jour

A 20h30 la Cie À demain j’espère vous proposera « ObsolèteS» à la salle polyvalente du collège Lucie Aubrac. L’obsolescence est généralement appliquée aux objets usuels, rarement aux personnes. Pourtant, est-ce qu’on ne jetterait pas un peu les humains comme on le fait avec nos smartphones, au prétexte qu’ils ne correspondent plus aux critères de l’entreprise, de l’employabilité ou des nouvelles normes en vigueur ?

La Cie Cinématique Théâtre vous présentera « Projection privée» le dimanche 24 novembre à 17h au Théâtre Blier. C’est l’histoire d’un couple visiblement usé par le temps, vivant dans une certaine acceptation. Lui, de plus en plus absent, n’est plus attentionné, à tel point qu’il en oublie le prénom de sa femme. Elle, qui a démissionné depuis longtemps, trouve refuge devant la télévision avec son feuilleton préféré…