Partageons les bons réflexes

340
L'équipe médicale du service Hygiène-Santé de la Ville de Besançon va parcourir les rues du centre-ville pour informer et conseiller ©YQ

Dans le cadre du plan d’action santé publique « Covid-19 » le service hygiène et santé de la Ville de Besançon a mis en place des Ambassadeurs santé qui vont à la rencontre des commerçants et du public dans toutes les rues du centre-ville de Besançon.

Prévention plutôt que répression

L’équipe médicale de 4 personnes du service hygiène et santé (2 infirmières, 1 médecin et un service civique) sera renforcée par des infirmières libérales bénévoles. Le but est de permettre de diminuer la tension dans les files d’attente des magasins, de veiller de façon ludique au respect des gestes barrières.

Elles sont infirmières ou médecin bientôt rejoints par des infirmières libérales bénévoles dans les rues de Besançon ©YQ

« Le rire est une bonne thérapie et une façon aisée de faire comprendre les contraintes sanitaires » souligne Eve Palumbo, infirmière de la Ville et chargée de mission pour cette opération « les ambassadeurs de santé ». A l’aide de jeux de cartes ou de quizz, les professionnels de santé vont à la rencontre des habitants pour répondre à toutes leurs questions sur la pandémie, les moyens de s’en prémunir et plus généralement de donner les bons réflexes de santé (alimentation, sport…) et le respect des mesures de sécurité sanitaire (bon port du masque, distanciation, gel hydroalcoolique…)

Frédérique Baehr conseillère municipale déléguée au commerce, Gilles Spicher Adjoint Hygiène et Santé et la directrice du service Hygiène et Santé ont présenté l’action des « Ambassadeurs de santé » aux Passages Pasteur ©YQ

« Cette initiative est particulière à Besançon. La capitale comtoise dispose d’un service hygiène-santé, ce qui n’est pas le cas de toutes les villes de France » ajoute Gilles Spicher, Adjoint à la santé, l’hygiène et la commission sécurité.

Pour Frédérique Baehr, conseillère municipale déléguée au commerce et à l’action Cœur de Ville, « l’opération est bien perçue par les commerçants qui y voient une interface sympathique dans le respect des gestes barrières à l’intérieur des magasins et/ou dans les files d’attente ».

Un médecin du service Hygiène-Santé de la Ville de Besançon et les cartes ludiques pour mieux apprendre les bons gestes « comment tousser ou éternuer dans son coude de façon rigolote ? » par exemple ©YQ

Les Ambassadeurs de santé vont sillonner les rues du centre-ville jusqu’à Noël, essentiellement les jours de forte affluence (mercredis, vendredis, samedis, voire le dimanche). En jouant la carte du sourire et du rire, ils vont ainsi faire accepter plus facilement ces quelques contraintes sanitaires qui éviteront une troisième vague épidémique.

Yves Quemeneur