« Partageons nos sports » une réalité à la Gare d’Eau

236
Coupure du ruban traditionnel pour l'inauguration des modules inclusifs de la Gare d'Eau ©YQ

Le département du Doubs s’était engagé dès 2018 comme « Terre de Jeux » en prévision des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Avec « Partageons nos sports » la collectivité départementale souhaite développer l’inclusion sociale et la pratique sportive des personnes handicapées et valides.

Le Parc de la Gare d’Eau, témoin de la volonté de partage

Comment encourager la pratique d’activités physiques et sportives inclusives et susciter l’intérêt des communes à installer ce type d’équipements sur l’ensemble du département ? Le site témoin ouvert au public depuis ce 1er juin 2021 comprend 7 modules accueillant simultanément une dizaine d’utilisateurs.

La Gare d’Eau, propriété du département, se prête bien à une telle expérimentation. Après une année de confinements à rallonges « nous avons besoin de nous défouler à l’extérieur et de faire du sport pour être et rester en forme » a rappelé Christine Bouquin en coupant le ruban de ce parc « inclusif » qui jouxte l’aire de jeux des enfants. « Faire du sport en famille ou avec des personnes différentes, c’est s’adapter aux autres et partager, c’est la citoyenneté ». Christine Bouquin signait probablement avec ce nouvel équipement, l’une des dernières actions de son mandat avant…peut-être d’en célébrer de nouveaux après le 27 juin.

Christine Bouquin a essayé les modules inclusifs de la Gare d’Eau ©YQ

La société HAGS, implantée à Nîmes fait partie du groupe « Play power », numéro un en matière de créations pour les jeux et les loisirs. « Honnêteté, intégrité, respect et attention aux autres, l’ouverture et le partage » sont les mots-clefs d’une entreprise innovante créée en Suède en 1948. Les valeurs ne pouvaient être que partagées avec le département du Doubs.

Même en fauteuil, le sport est à la portée de tous ©YQ
Quelques collégiennes et collégiens étaient invités à tester les équipements inclusifs ©YQ
La musculation est accessible à tous ©YQ
Le même module permet aux valides et aux personnes en situation de handicap de faire les mêmes exercices ©YQ

Les modules installés à la Gare d’Eau, tous labellisés « parasport » couvrent le travail d’équilibre, d’endurance et les mouvements de traction, étirement et musculation. Chaque module est équipé d’une explication en Braille pour les non-voyants et d’un QR Code qui renvoie vers des vidéos de démonstration. Ainsi, quel que soit le handicap le sport est accessible à tous et partagé par tous.

Dominique Mulet, Président du comité départemental olympique et sportif du Doubs a présenté l’innovation « le food-truck du sport bien-être » pour aller à la rencontre du public éloigné du sport ©YQ

L’inauguration du site inclusif « Partageons nos sports » était aussi l’occasion de présenter la mission « nomade » du comité olympique et sportif du Doubs présidé par Dominique Mulet. Initiative novatrice, il s’agit d’aller à la rencontre des publics souvent éloignés du sport « bien-être » : les jeunes scotchés sur leur smartphone, les personnes âgées, les habitants des zones rurales ou encore les salariés dans les entreprises. En allant les trouver « là où ils sont » ce camion d’apprentissage aux sports veut être le  « food truck du sport » du sport selon la formule du président du comité olympique du Doubs.

Les modules inclusifs installés à la Gare d’Eau à Besançon servent de témoins pour les communes ou communautés de communes qui souhaitent en installer sur leur territoire. Le département finance une partie de ces équipements au travers des contrats P@C. Deux personnes en service civique assurent la promotion, l’accueil et l’utilisation des équipements. Le binôme est lui aussi inclusif avec une personne valide et une en situation de handicap. Alors cap sur la Gare d’Eau pour une séance de bien-être !

Yves Quemeneur