Pas de différences au cinéma

111

Créé en 1957, le cinéma associatif le Pax à Valdahon, fort de 66 bénévoles âgés de 13 à 81 ans, continue à innover en rendant sa salle accessible aux personnes handicapées. Une évolution qui n’est pas que matérielle…

Déjà mis aux normes il y a quelques années avec notamment l’installation d’une rampe d’accès, le cinéma Pax va plus loin en s’inscrivant dans la démarche nationale Ciné-ma différence, initiée par des parents d’enfants souffrant de handicap mental ou de troubles du comportement.

« Nous avons créé une commission de travail et noué un partenariat avec l’ADAPEI afin de mettre en place des séances adaptées pour ce public » expliquent les responsables. A raison d’une séance tous les deux mois, l’encadrement par des bénévoles est renforcé et l’accueil individualisé afin de rassurer et aider. Sans pour autant se substituer aux accompagnants. De plus, avant le film il n’y a pas de publicité et bandes annonces, l’obscurité arrive de façon progressive et le son est adapté.

Mais attention, pas question de créer de discrimination bien au contraire, le projet s’inscrit dans une logique d’inclusion, ces séances étant ouvertes à tous : « Les gens doivent simplement savoir que des personnes handicapées étant présentes, il peut y avoir des réactions ou attitudes inhabituelles. Chacun peut vivre et exprimer ses émotions à sa manière, avec les moyens qui sont les siens sans crainte de jugement ni contrainte. ». Pas de quoi choquer mais autant informer pour mieux expliquer et faire accepter ces différences.

Lors de la première séance en janvier, 100 personnes étaient dans la salle dont une trentaine dans le cadre de ce ciné-ma différence. Tout le monde a été enchanté et l’expérience se poursuit donc dès le samedi 30 mars à 15h avec la projection de « Minuscule 2 – Les mandibules du bout du monde ». le prix de la place y est unique, 4,50€, pour là aussi montrer l’égalité de tous devant le 7ème art…comme ailleurs.

Pour en savoir plus : 07 82 61 63 24 ou valdahon@cinemadifference.com