Pascal Godin candidat à la mairie de Maiche

1209
Jean-François Mogenel, Rachel Narbey, Pascal Godin, Serge Louis, Gaelle Dubail, Denis Simonin et Christophe Espolio travaillent sur le programme.

Maire de Mont-de-Vougney depuis 2008, ce maichois d’origine brigue l’écharpe tricolore dans sa commune de cœur. Souhaitant mettre « l’humain au cœur du projet », il s’appuie sur un travail collectif pour construire son projet, une attitude collective préfigurant sa méthode de gouvernance.

A 58 ans, ce programmeur régleur CNC travaillant en Suisse est bien connu sur le plateau où il participe depuis longtemps à la vie associative, le foot d’abord mais bien d’autres activités également. « Un engagement naturel et viscéral » confie-t-il. Une implication que l’on retrouve aussi dans la vie publique avec déjà deux mandants de maire à son actif dans le village de Mont-de-Vougney où il est installé avec sa famille depuis près de 20 ans. « J’ai acquis une solide expérience que je compte mettre désormais au service des habitants de Maiche, la ville où j’ai grandi ». Un mandat qu’il placerait sous le signe d’une gouvernance où élus et habitants travailleraient de concert. « Il faut savoir écouter les uns et les autres, notamment inviter la population à donner son avis sur les projets et les inclure dans les décisions importantes » explique-t-il. Autre promesse faite dès ce début de campagne, sa volonté de ne pas cumuler le poste de maire de Maiche et de président de la communauté de communes « afin de se consacrer pleinement à la ville et de déléguer des responsabilités aux adjoints ».

D’ores et déjà, plusieurs colistiers ont travaillé sur les grandes lignes du programme électoral que Pascal Godin et son équipe proposeront aux maichois pour le mandat 2020-2026 avec au centre de celui-ci, la question environnementale qui doit devenir transversale et donc concerner tous les domaines d’intervention. « Nous souhaitons gérer la ville en bon père de famille avec une mise en place d’une véritable politique de gestion et de maintenance du patrimoine existant dans le domaine social, du bâtiment, de la voirie de la forêt, de la culture, des manifestations festives et avec l’objectif de réduire les frais de fonctionnement ». L’équipe baptisée Maiche à Venir proposera aussi une organisation de l’information en fonction des besoins de la population et un accompagnement des personnes qui le souhaitent pour l’utilisation face aux nouvelles technologies de plus en plus présentes dans les rapports avec les administrations. « Les mobilités douces feront également partie de nos projets tout comme l’incitation à la création de circuits courts de distribution dans tous les domaines » poursuit le candidat avant d’évoquer « l’harmonisation de l’urbanisme et mise en place d’une politique économique efficiente et cohérente sur tout le territoire de la communauté de communes ».