Patrick Genre fait le point.

Patrick Genre et Bénédicte Erard qui deviendrait première adjointe en cas d'élection.

634

À quelques mois de l’échéance municipale, M.Patrick Genre, maire sortant, a souhaité lever une partie du voile sur ses intentions.

En cas d’élection, sa première adjointe sera Mme Bénédicte Erard. Par rapport à sa liste actuelle, la future (baptisée “Pontarlier, Territoire d’Avenir”) sera renouvelée à 60% chez les conseillers municipaux et aux 2/3 pour les adjoints. “Le projet est en cours d’écriture depuis plusieurs semaines” explique l’édile. “Je veux un projet partagé avec les pontissaliens. Nous amènerons la base et profiterons des ajouts ou amendements de la population.” Des supports de communication (notamment électroniques) seront mis rapidement à disposition pour favoriser un rapprochement entre élus et citoyens. Dans le nom de la liste, la ville de Pontarlier arrive naturellement en premier car elle constitue la priorité, même si elle ne doit pas vivre en vase clos et développer l’intercommunalité.
En filigrane, le maire veut rendre la ville plus durable, en dépendant moins des énergies fossiles. La volonté est affichée également de la voir plus solidaire, en permettant une forme de réinsertion à ceux qui sont en marge. Des efforts seront consentis en faveur du 3eme et du 4eme âge. Enfin, l’insertion des acteurs économiques sera facilitée, les associations soutenues, pour améliorer encore le dynamisme de la ville et encourager la jeunesse.
Même s’il se dit fier de son bilan, le maire est prêt à l’auto-critique. Soucieux de la disparition de ressources fiscales à venir, il s’est montré “remonté” contre la loi NOTRE même s’il a indiqué que sa liste sera sans étiquette.