Pays Horloger. La naissance du Parc Naturel Régional espérée pour le printemps

357
Les bureaux du Pays Horloger sont désormais installés aux Fontenelles.

Le calendrier a forcément été bousculé ces derniers mois mais élus et personnel ont poursuivi leur marathon pour convaincre sur le terrain et auprès des différentes instances. 

« Toutes les communes n’ont pas pu délibérer avant le renouvellement des conseils municipaux en mars dernier, donc avant le confinement et en plus certaines ont dû attendre juin pour procéder à leur mise en place…et il a parfois fallu retourner expliquer aux nouveaux élus la démarche de création du Parc Naturel Régional (PNR) » explique Denis Leroux, président du PETR (Pôle d’Equilibre Territorial et Rural) du Pays Horloger. Il a donc fallu attendre début septembre pour obtenir les votes positifs de 94 communes réparties sur 6 communautés de communes, votes actant leur adhésion et la validation de la charte du futur PNR. « Après le département, les communautés de communes et donc les communes, la Région a pu elle aussi délibérer positivement et c’est elle qui va transmettre le dossier à l’Etat en vue de la labellisation finale. Deux avis importants sont encore attendus, avec optimisme, de la part du Conseil National de Protection de la Nature et de la Fédération Nationale des Parcs Naturels Régionaux. « On les aura sans doute fin janvier. Ils seront alors remis au Premier Ministre qui est l’autorité compétente pour décider par décret de la création officielle du PNR du Doubs Horloger » poursuit le président qui espère cette bonne nouvelle au Printemps.

« Tout est déjà prêt par anticipation. La création d’un syndicat mixte pour gérer la nouvelle structure avec une assemblée générale constitutive et la mise en place d’un bureau pour très vite se mettre au travail afin de voter le budget et mener les premières actions ».

D’ores et déjà, comme c’était prévu, le personnel du Pays Horloger et donc du futur PNR, s’est récemment installé dans ses nouveaux bureaux aux Fontenelles à proximité du lycée.

« Protéger, gérer et valoriser les patrimoines naturels, culturels et paysagers, contribuer à l’aménagement du territoire, animer et coordonner le développement économique, social et culturel, assurer l’accueil, l’information et l’éducation des publics, et enfin favoriser des actions expérimentales dans tous ces domaines… les missions du PNR seront nombreuses et nous nous devrons d’être innovants tout en fédérant les différents partenaires sur le territoire afin que chacun s’approprie ce projet ».