Planoise va devenir un “quartier fertile »

337

Le projet de ferme urbaine présenté en novembre dernier par Grand Besançon Métropole a été retenu le 16 avril par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) aux côtés de 48 autres lauréats.

3 hectares de serres aux Epoisses

Le projet vise à développer une agriculture urbaine sur 3 hectares laissés libres après la déconstruction d’immeubles dans le secteur des Epoisses. Le réseau de chaleur de Planoise permettra de cultiver en serres des aliments à destination des habitants du quartier et du territoire de Grand Besançon Métropole. Le but est également de mobiliser les habitants et tisser des liens entre eux.

En développant une dynamique locale autour de l’agriculture et l’alimentation durable, le projet permettra d’améliorer la qualité résidentielle du quartier et accompagner sa transformation.

La Mairie précise que le projet doit être économiquement viable. Qui en seront les acteurs et les porteurs de projet ? A ce stade, cela reste flou !

Il faut espérer que la ferme urbaine ne fera pas de « l’économie circulaire » avec des plans de cannabis, produit de base de la « marijuana » et du « haschich », deux produits agricoles prisés dans le quartier.

Yves Quemeneur