Pompiers de Pontarlier : une page se tourne

353
Les anciennes casernes laissent place à un projet d'urbanisme innovant.

C’est avec un brin de nostalgie que les pompiers de Pontarlier mais aussi les habitants de l’ancienne caserne, ont assisté à la déconstruction du bâtiment.

Tous avaient enfilé leur uniforme pour venir rendre un dernier hommage à cette caserne qui a abrité leurs bons et moins bons moments de vie. Une caserne, c’est une véritable ruche, un endroit très spécial dans la vie d’un pompier car elle y abrite leurs deux familles : professionnelle et personnelle. La caserne de la rue du Capitaine Bulle n’a pas échappé à la règle et c’est avec beaucoup d’émotions que des dizaines de soldats du feu, plus ou moins jeunes, sont venus dire un dernier adieu à leur caserne.
En 2009, la brigade rejoint le flambant neuf CSP (Centre de Secours Principal) basé rue des Tourbières. Des locaux à la fois plus grands et plus modernes. Depuis, le locaux avaient sombré dans l’oubli et la désuétude, comme la plupart du quartier. C’est pourquoi la municipalité, propriétaires des lieux, a pris le parti de réhabiliter le secteur, en créant l’Îlot Saint Pierre, lieu de résidence avec en plus, maison médicale et maison de vie. Pour ce faire, il fallait faire place nette et c’est pourquoi ces locaux si spéciaux subissent ce sort. Tel le phénix, de nouveaux locaux y verront le jour, dans ce projet d’urbanisme ambitieux et salutaire.
Cette déconstruction fut l’occasion pour de nombreux soldats du feu de se remémorer de précieux souvenirs d’antan, ponctués de rires, de sourires et d’une discrète larme, écrasée au coin de l’oeil.
Une nouvelle page se tourne … c’est la vie qui continue.