Pontarlier : Ponta’doux pour circuler plus doucement en ville 

56
Plus de 14 kilomètres de pistes cyclables vont être disponibles sur le centre-ville.

Mercredi 22 septembre, la Ville de Pontarlier présentait sa politique en faveur de déplacements à l’aide de modes doux.

« Dans un contexte où le développement durable est un enjeu sociétal majeur, la Ville de Pontarlier poursuit son implication dans une démarche en faveur des modes doux en lançant des projets pour repenser nos déplacements urbains : Ponta’doux. », voilà comment Patrick Genre, maire de la Ville de Pontarlier et Jean-Marc Grosjean, ont présenté  la politique de la ville pour développer les modes doux de déplacement. 

Les modes doux , c’est l’ensemble des modes de déplacement actifs c’est-à-dire qui utilisent l’énergie humaine pour se déplacer. Marche à pied, vélo, la trottinette, le skate-board, sont concernés par l’aménagement de la voirie prévu. Initiée depuis quelques années maintenant, le programme comprend une mise en accessibilité des espaces publics (réfection du centre-ville et quartier St-Pierre), la présence d’éclairage public pour sécuriser les cheminements et les traversées piétons, la continuité des cheminements piétons et l’intégration des trames vertes support de cheminements doux dans les opérations d’aménagements urbains comme la Zac des Épinettes et l’Ilot St-Pierre. Ilot à l’intérieur duquel circuleront uniquement des modes doux. 

Plus de 14 kilomètres de réseau cyclable en ville

Le réseau cyclable compte aujourd’hui 14,4 kilomètres au centre-ville de Pontarlier. Son développement repose sur plusieurs principes fondateurs : la séparation des usages, la mixité, la visualisation de discontinuités, le stationnement vélo et la signalétique pour tous 

Cette année des opérations liées à la politique des Modes Doubs ont été engagées. Une trentaine de places de stationnement vélo sont en cours de finalisation, tout comme le chantier pilote lors de la réfection de la Rue de Salins avec l’application d’un nouveau marquage au sol pour la création de 300m de voies douces ou encore de la pose d’éléments de signalétique horizontale et verticale sur les voies existantes.

La Ville prépare aussi l’identification d’emplacements dans le futur Plan Local d’Urbanisme intercommunal et Habitat (PLUiH) pour la création de futures voies douces, le travail avec le Département pour aménager le chemin du train en 2022 ou encore le lancement d’une étude globale sur la circulation et le stationnement de tous les modes de déplacement au sein de la Ville.