Pontarlier, terre de jeux 2024.

38
Chacune des collectivités locales retenues amènera sa pierre à l'édifice olympique.

Une première “salve” de 500 collectivités locales (communautés de communes, départements ou villes) a été retenue pour vivre, à leur manière, avec leurs habitants, la belle aventure de la future olympiade 2024 organisée à Paris.
Ainsi, Christine Bouquin, la Présidente du Département du Doubs, a signé récemment la convention de labellisation “Terre de Jeux 2024”.
Notre département est ainsi l’un des premiers à s’être engagé de cette manière. Localement, il souhaite, avec différents acteurs institutionnels et associatifs, ouvrir les milieux sportifs à ceux du handicap.
Comme le Territoire de Belfort, Pontarlier à également été retenue et fera partie du dispositif, puisqu’officiellement labellisée “Terre de Jeux 2024”. L’ex-kayakiste Tony Estanguet, double champion olympique et désormais président du comité d’organisation de Paris 2024 a fait part de la volonté marquée d’offrir une visibilité à ces collectivités locales. La majorité des communes et intercommunalités retenues sont de taille moyenne : 48% d’entre elles comptent entre 10 000 et 50 000 habitants.
A l’heure où nous mettions sous presse, il n’a malheureusement pas été possible d’obtenir davantage de détails sur les préparatifs pontissaliens. La communauté de communes Rahin-et-Chérimont, a elle, réussi un coup double, avec Champagney (3880 habitants seulement avec une maire à sa tête) qui figure dans la liste des 500 collectivités. Cette commune peut s’enorgueillir de la présence d’une vingtaine d’associations et d’un gymnase. C’est son point fort . Les Jeux seront l’occasion d’y promouvoir le sport et d’y organiser des événements culturels autour de l’esprit olympique.