Port-Citadelle à Besançon, l’image de marque de Ludovic Fagaut

371
Ludovic Fagaut liste
Ludovic Fagaut tenait sa dernière conférence de presse le 11 mars à J-4 du premier tour. Il était accompagné de plusieurs co-listiers dont Myriam Lemercier, Claudine Chopin et Claude Varet ©YQ

Le candidat de la liste « Besançon Maintenant » tenait sa dernière conférence de presse d’avant le premier tour mercredi 11 mars, quelques heures avant le débat télévisé sur France 3.

Porte-drapeau de son programme électoral, le projet de Port-Citadelle illustre, pour Ludovic Fagaut, toutes les thématiques de son projet pour Besançon : son rayonnement international, l’économie, les événements culturels et sportifs, la gouvernance de la Ville et de la communauté urbaine et le caractère social de son programme.

Rayonnement international

Besançon est jumelée avec 14 grandes villes à travers le monde. Il veut développer les échanges, en particulier universitaires avec Tver en Russie et Charlottesville aux Etats-Unis qui héberge l’une des 10 plus importantes universités dans le monde. “La qualité des laboratoires de recherche publics et privés de Besançon, son ouverture naturel vers l’extérieur avec le CLA, font de la capitale comtoise un territoire de rassemblement des talents du monde”.

Economie

“D’ici quelques mois, l’Unesco inscrira au patrimoine mondial le savoir-faire horloger des deux côtés de la frontière suisse. C’est une magnifique opportunité de développer encore les relations économiques avec les Suisses” argumente Ludovic Fagaut.

Evénementiel

Au moment du festival international de musique réputé, la tête de liste de « Besançon Maintenant » veut créer un grand rassemblement au mois de septembre, le mois de la musique. Besan’Sons sera un festival gratuit installé sur le parking Battant dès septembre 2020. Il souhaite développer le rayonnement des « 24 heures du temps » et présenter un marché de Noël original, sorte de carte d’identité de la ville.

Une gouvernance de proximité

“Ecouter la ville, écouter les habitants, c’est faire que chacune et chacun des adjoints soient également les référents des 14 secteurs de vie. Un permanence mensuelle s’y tiendra”. Ludovic Fagaut souhaite, en partenariat avec l’Etat, ouvrir deux autres maisons de services au public (MSAP) aux Clairs-Soleils et aux Orchamps. Il entend également recruter des médiateurs assermentés pour soutenir la police municipale dans le traitement des petites incivilités. 600 000 Euros par an seront imputés à des budgets participatifs présentés par des citoyens ou des maisons de quartier pour mieux coller aux besoins quotidiens des habitants.

Enfin, Ludovic Fagaut a rappelé son engagement à intervenir auprès de l’Etat pour terminer le contournement de Besançon par la RN57 “Nous ne devons pas opposer la voiture et le vélo de façon dogmatique. Le multi-modal doit aussi intégrer une circulation routière plus fluide”. Et bien entendu, il a conclu son propos en martelant sa volonté d’équiper en armes létales les policiers municipaux “pour qu’ils se protègent, et qu’ils protègent les habitants”.

Des propos clairs loin des dogmatismes, des propos concrets loin des promesses à géométrie variable, Ludovic Fagaut donne rendez-vous aux Bisontins dimanche prochain.

Yves Quemeneur