Portes du Haut-Doubs. Les déchèteries vont évoluer

243
La déchèterie de Valdahon est le pôle principal mais pas unique du dispositif de collecte des déchets.

Compétence importante des communautés de communes, la gestion des déchets nécessite souvent comme aux Portes du Haut-Doubs des investissements et des réajustements.

Une étude d’optimisation de la collecte et des infrastructures est lancée sur le territoire de la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs (CCPHD) « avec la volonté d’améliorer le site de la déchèterie de Valdahon, de réhabiliter les déchèteries de Pierrefontaine-les-Varans et Orchamps-Vennes ainsi que de créer un espace de stockage et de réparation pour la recyclerie ». D’ores et déjà, les élus ont décidé de mettre fin à la déchèterie mobile : « Elle ne permet pas de répondre à la multiplication des filières de valorisation. Un tri doit obligatoirement être réalisé au retour sur le site de Valdahon, ce qui entraîne un coût de transport et une manutention supplémentaires ».

Le rapport annuel de ce service a quant à lui permis de souligner que la redevance incitative (RI) levée auprès des usagers par la CCPHD finance à 81 % le coût du traitement et de la collecte des déchets. « Le reste étant principalement des coûts de gestion et d’amortissements liés aux investissements des déchèteries. Or, l’augmentation du coût du traitement et les nécessités de modernisation ou d’adaptation des sites de déchetterie impactent directement la RI ».

Pour 2021, les élus communautaires ont donc validé à l’unanimité les propositions de la commission prévoyant une hausse de 3,59 % soit 100 000 € afin de faire face à l’augmentation du coût de traitement et d’anticiper les investissements à venir. Concrètement, sur la facture, la part fixe n’évoluera pas mais pour la part variable, 0,63€ seront ajoutés à chaque levée pour les bacs de 140 et 240 litres et 0,73€ pour les autres.