Pour Besançon, c’est maintenant !

686
Ludovic Fagaut tenait sa dernière conférence de presse au Fort de Beauregard ce jeudi 25 juin ©YQ

Ludovic Fagaut tenait ce jeudi 25 juin sa dernière conférence de presse à 72 heures du second tour des municipales à Besançon.

Une campagne électorale est une longue escalade comme le chemin qui monte au fort de Beauregard ©YQ

Il avait entamé sa campagne électorale au Fort de Beauregard le 8 février sous un soleil hivernal. Il la clôture au même endroit sous le soleil estival. Faut-il y voir un signe ?

Le Maire de tous les habitants

“Le 29 juin, je veux être le Maire de tous les habitants dans le respect et l’union”. Ludovic Fagaut rappelle qu’il a toujours voulu une liste de rassemblement et d’ouverture, en dehors des appareils partisans au service des 116 000 bisontines et bisontins.

“Je veux de l’ambition pour Besançon. Nous devons l’ouvrir et montrer tous ses talents” ajoutant à l’adresse de sa principale concurrente “Je refuse une idéologie qui veut limiter les libertés, je souhaite du renouveau au lieu de la décroissance”.

Trois candidats écologistes pour Besançon ?

L’une s’en recommande, c’est l’ADN d’Anne Vignot. Eric Alauzet revient à ses premières amours, cachant sous l’écologie son appartenance au parti macronien. Ludovic Fagaut veut être un écologiste pragmatique en mettant en avant son projet “Terra Vesontio” pour les Vaîtes, le sujet qui divise. A tel point que Claire Arnoux, la candidate de la France Insoumise “verte et solidaire” applaudit au projet de Ludovic Fagaut, le taclant au passage d’avoir « pompé » son programme. Mais pour le coup, c’est le candidat de la droite et du centre qui apparaît le plus vert, ses opposants validant peu ou prou le bétonnage du quartier.

A Planoise, les choses peuvent changer
Jamal-Eddine Louhkiar est n°9 sur la liste de Ludovic Fagaut. Il a fait la une de “Libé”. Il veut changer Planoise, son quartier ©YQ

Jamal-Eddine Louhkiar est n°9 sur la liste de Ludovic Fagaut. “C’est l’histoire d’un facteur de droite” titrait hier un article de Libération. A 40 ans, ce natif de Planoise pourrait donner une autre image à un quartier plus connu pour ses fusillades et ses trafics que pour la tranquillité de la grande majorité de ses habitants. Si Ludovic Fagaut emporte la mairie le 28 juin, Jamal-Eddine Louhkiar sera un adjoint actif pour transformer durablement le quartier.

“La ville de tous les possibles”
Autour de toute la liste de Ludovic Fagaut, on remarquait la présence d’Alexandra Cordier, de Florian Maillot et Lucas Petit ex-colistiers d’Eric Alauzet ou encore de Jean-Philippe Allenbach, le candidat des régionalistes ©YQ

Ludovic Fagaut a l’art des formules. “Le temps est venu d’une ville plus humaniste, plus sûre, plus belle”. Tous les possibles, c’est aussi un rassemblement large pour le candidat Les Républicains. En évoquant les ralliements de ces derniers jours, Ludovic Fagaut les expliquent : “Nul besoin d’être d’accord sur tout du moment qu’on est d’accord sur l’essentiel et l’essentiel est de mettre de la vie dans la ville”.

Quel que soit le résultat de dimanche prochain, Ludovic Fagaut a gagné la bataille de la communication et du rassemblement. Cela suffira-t-il à convaincre les abstentionnistes du 15 mars à voter le 28 juin ? C’est probablement l’une des clefs du scrutin.

Yves Quemeneur