Pour que la montagne reste un plaisir…

398
Respecter quelques conseils de bon sens vous permettront de profiter pleinement des joies de la montagne.

Vous passez votre été à la montagne ? Randonnée, VTT, escalade sont au programme ? Respecter quelques conseils est nécessaire pour que ces activités ludiques restent un plaisir !

Préparer sa sortie

Choisir une activité et un parcours adaptés à son expérience et au niveau du plus faible du groupe.
Prendre conseil auprès des professionnels (moniteurs, guides de haute montagne, accompagnateurs en moyenne montagne, loueurs…), des offices de tourisme et des fédérations des sports de nature qui proposent des activités encadrées au sein de leurs clubs.
Apprendre à reconnaitre le balisage rencontré sur les sites de pratiques.
Vérifier son assurance responsabilité civile et individuelle accident.
Se renseigner sur les interdictions ou horaires de certaines activités.
Consulter régulièrement les prévisions météo, prévoir un itinéraire de remplacement et ne pas hésiter à renoncer si les conditions s’annoncent défavorables.
Réserver sa place à l’avance s’il est prévu de passer la nuit en refuge de montagne.
Informer un proche de son programme et de l’heure probable de son retour ainsi que de son itinéraire. Dans tous les cas, éviter de partir seul(e).
S’assurez que son matériel répond aux normes de certification de l’activité pratiquée et vérifier visuellement l’usure de son matériel.
En cas d’urgence :
Contactez le 112. Indiquer :
Le lieu précis et l’heure de l’accident (coordonnées GPS, altitude, itinéraire…) ainsi que son nom et son numéro d’appel
La nature de l’accident et le nombre de victimes, la gravité (inconscience, blessures apparentes…)
Les soins apportés ou les gestes de secourisme pratiqués
Une description vestimentaire (couleur…) si l’itinéraire est très fréquenté
Les conditions météo locales (vent, visibilité)
Le saviez-vous ?
Les CRS de haute montagne sont surtout connues pour leurs nombreuses missions effectuées l’hiver. L’été aussi, ces spécialistes de l’alpinisme, assurent des missions de haut niveau. Ils interviennent en un temps record, dans des conditions parfois extrêmes, lorsqu’ils sont sollicités pour secourir des personnes en difficulté. Répartis dans les Alpes et les Pyrénées, ils réalisent en moyenne plus de 2000 interventions par an.
De même, les pelotons de gendarmerie de haute montagne sont chargés de secourir les personnes en difficulté, mais effectuent également des missions de surveillance et d’enquête.
Au delà de leur mission d’intervention, ces deux unités exercent de nombreuses actions de formation, d’information et de prévention en rapport avec le milieu montagnard.