Pourquoi les suisses aiment nos magasins ?

413

Ne vous demandez plus pourquoi près d’un tiers des habitants de Suisse voisine font régulièrement leurs courses en France. Dans le cas contraire, les français en feraient tout autant c’est certain.

La Fédération romande des consommateurs constate une différence de prix entre la Suisse et la France qui s’accentue ces dernières années. Une nouvelle étude le confirme, comparant un panier classique de 50 produits de consommation courante (beurre, café, gel douche, pâtes, couches…). Résultat : 333 francs en moyenne en Suisse contre 177 francs en France, soit, sur l’ensemble de l’année, à raison de courses mensuelles, une économie de 2000 francs. Le secteur alimentaire est celui qui se révèle le plus avantageux en France. En particulier la viande, dont les prix peuvent afficher jusqu’à 75% de réduction.

Les résidents suisses doivent toutefois faire attention aux limitations d’importation des marchandises par personne avec une valeur totale de 300 francs. La viande est ainsi limitée à 1kg, en tenant compte des plats cuisinés en comportant plus de 20%. Les quantités de boissons alcooliques, beurre, crème, huiles, graisses, margarine…sont aussi à vérifier avant de repasser la frontière.

Entre le franc fort, les salaires ou le marché de l’immobilier plus onéreux en Suisse, on comprend aisément ces différences. La Suisse reste le pays qui affiche le coût de la vie le plus élevé du continent. Et c’est sans compter sur les marges des distributeurs qui sont aussi pour ces entreprises en Suisse les plus confortables en Europe.

Ce tourisme d’achat n’est pas sans conséquences sur l’emploi chez nos voisins. Des enseignes n’hésitent pas à réduire drastiquement les effectifs tandis que d’autres ferment même des points de vente.