Premier coup de pioche à la déconstruction de Saint Jacques

162
Anne Vignot, la Maire de Besançon, a donné symboliquement le premier coup de pioche d'un chantier gigantesque qui va transformer durablement le centre ville de Besançon ©YQ

Ce 16 juin 2021, Anne Vignot a cassé le premier parpaing des bâtiments centraux de l’ancien CHU Saint Jacques au cœur de Besançon.

La Ville de Besançon n’a pas voulu attendre les conclusions du compromis de vente entre Vinci et le Centre hospitalier universitaire pour démarrer les premières déconstructions. Les bâtiments Claude Bernard et Saint Paul, sans aucune valeur patrimoniale, sont les premiers concernés.

la déconstruction du bâtiment Saint Paul (à gauche) et des bâtiments Claude Bernard derrière le jardin (en préfabriqués) vont permettre une coulée verte entre la place Saint Jacques et les bords du Doubs ©YQ

A partir du 15 août et jusqu’à la fin de l’année 2021, les constructions qui abritaient encore récemment une partie du service de dermatologie et le service social du CHU seront supprimés. Cela permettra d’améliorer la visibilité de la « coulée verte » voulue dans le projet initial, de la place Saint Jacques jusqu’aux rives du Doubs.

Anne Vignot l’a souligné “Nous voulons intervenir rapidement pour montrer aux habitants et aux visiteurs de Besançon que la Ville se transforme réellement, pas seulement sur le papier”. L’initiative est louable !

le bâtiment Claude Bernard va laisser place à un jardin public à l’horizon…., ©YQ

Il reste le temps des éventuelles fouilles imposées par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles) et la décision concernant la déconstruction de l’ancienne maternité, un vrai chancre à l’entrée de Chamars. Soyons patients…!

Yves Quemeneur