« Prenez soin de votre cœur »

151

Le service de cardiologie du CHU de Besançon organise une journée de sensibilisation le mardi 28 septembre 2021 dans le hall de l’hôpital de 10h à 17h.

L’insuffisance cardiaque est la première cause d’hospitalisation chez les personnes de plus de 65 ans et concerne 1,5 millions de personnes en France. Son pronostic est grave, on recense 70 000 morts chaque année…un décès toutes les 7 minutes.

Cette journée est organisée en partenariat avec la Fédération française de cardiologie et le comité départemental d’éducation physique et de gymnastique volontaire Doubs-Territoire de Belfort. Des activités physiques avec tests sur vélo et évaluation de la résistance à l’effort, le dépistage de l’hypertension artérielle, du cholestérol et du diabète sont au programme d’une journée tournée vers le dépistage précoce des insuffisances cardiaques.

Il sera également proposé une initiation aux gestes qui sauvent. Chacune et chacun, en présence d’une personne victime d’un malaise cardiaque, est capable de sauver des vies.

« Mon cœur est fatigué »

L’insuffisance cardiaque se définit par l’incapacité du cœur à assurer les besoins de l’organisme. Le cœur est un muscle creux qui se remplit et se contracte, éjectant le sang dans la circulation, permettant ainsi l’apport d’oxygène aux organes. En cas d’insuffisance cardiaque, le cœur ne peut plus assurer son rôle et les symptômes commencent à se manifester : essoufflement, prise de poids, œdèmes et fatigue inhabituelle.

Maladie chronique évolutive, son principal symptôme est l’essoufflement inhabituel à l’effort. Trois autres symptômes fréquents sont l’apparition d’œdèmes des membres inférieurs et la prise de poids (jambes gonflées par la rétention d’eau) ou encore une fatigue inhabituelle.

Le risque de l’infarctus du myocarde et l’hypertension artérielle

Ce sont les deux causes les plus fréquentes de l’insuffisance cardiaque. L’infarctus en particulier, détruit une partie du muscle cardiaque.

Devant un essoufflement, un sentiment intense de fatigue ou une rétention d’eau des membres inférieurs, il est impératif de consulter sans tarder son médecin traitant qui oriente vers un cardiologue. L’échographie cardiaque permet alors de confirmer le diagnostic et apporte au patient les éléments de traitement pour soulager le travail du cœur et améliorer les symptômes.

A l’occasion de cette nouvelle journée de sensibilisation, le service de cardiologie du CHU a réalisé un film présentant le parcours de soins des patients souffrant d’insuffisance cardiaque et leur accompagnement par le centre d’éducation thérapeutique.

Comme dans beaucoup de pathologies, la prévention est le premier remède. Le CHU de Besançon y participe activement.

Yves Quemeneur