Quelle activité pour mon enfant ?

75
La danse est idéale pour les enfants qui défient l'obéissance.

C’est un casse-tête qui revient parfois chaque année pour tous les parents : mon enfant veut exercer une activité extrascolaire mais ne sait pas laquelle ? Petit tour d’horizon des caractères des bambins et des meilleures activités à adopter.

Exercer une activité extrascolaire est souvent bénéfique pour canaliser un trop-plein d’énergie, pour dompter une timidité trop présente ou pour se relaxer, et s’évader. Parfois, certains enfants savent exactement ce qu’ils veulent faire. Alors pour éviter tout conflit stérile, autant éviter d’emmener votre fan du ballon ovale à un cours de macramé !

Les enfants qui ont la tête dans les nuages et un imaginaire débordant apprécieront les activités qui leur permettent de laisser libre cours à leur fantaisie tout en conservant un semblant de tranquillité : peinture, poterie, dessin … Voilà de quoi rester au calme tout en se concentrant sur sa réalisation. Les sportifs pourront s’adonner au football ou rugby puisqu’ils devront redescendre un peu de leur nuage et se concentrer sur la partie à jouer. Veulent-ils revenir sur terre ou au contraire laisser leur imaginaire s’exprimer pleinement ? A eux de choisir.

Si votre enfant cherche la bagarre, on peut aller dans son sens et l’inscrire au judo. Dans ce cours, il devra apprendre à maîtriser ses émotions et son agressivité. Le poney est également à privilégier : votre enfant devra se faire respecter et obéir avec fermeté et conviction. Exit la violence ! Il devra apprendre à la mettre de côté. Évitez toutefois les jeux d’équipe car il pourrait plus facilement laisser libre cours à son tempérament de feu !

Votre enfant est aussi adroit qu’un manchot avec une paire de moufles ? Le mieux est de faire en sorte qu’il retrouve une certaine harmonie avec son corps et pour ça, la natation est le sport idéal. L’école du cirque peut également être un excellent moyen de canaliser sa maladresse.

Votre enfant se fait enquiquiner à l’école ? Offrez-lui l’éloquence en l’inscrivant en cours de théâtre. Il apprendra ainsi à bouger devant l’autre et à maîtriser le langage. Face à la stupide violence, vive l’éloquence ! Et s’il a besoin de reprendre confiance en lui, place au judo. Dans cette activité, il devra prendre de bonnes décisions face aux attaques de l’adversaire.

Tous les sports d’équipe calmeront les ardeurs des petits chefs de bande tandis que la rigueur de la danse canalisera les velléités de désobéissance de certaines têtes de bois !