Réflexion et mobilisation autour de Consolation

186
La mobilisation est importante pour redonner vie au site de Consolation dès cet été.

Que va devenir ce site historique et naturel remarquable ? C’est la question que se posent les nombreux partenaires concernés alors que débute une nouvelle saison. L’association Artisans de Paix placée en liquidation judiciaire n’est plus là pour gérer les lieux alors qui pour demain et pour quoi y faire ?

 

La Fondation du Val de Consolation est propriétaire de l’ensemble foncier, forestier et immobilier du site du Val de Consolation.  Quant au diocèse, au centre spirituel, à la commune, à l’État et au Département du Doubs, ils sont tous concernés par ce dossier délicat en tant que membres du conseil administration. Dossier délicat en effet depuis le départ à l’automne dernier de l’association qui gérait le site depuis plusieurs années et au constat dressé par le président de la communauté de communes des portes du Haut-Doubs, à savoir qu’au fil du temps, « le territoire s’est désapproprié de Conso. C’est de notre devoir et de notre responsabilité de prendre les choses en main ».

Une après-midi a donc été organisée sur place en présence des différents acteurs concernés et des citoyens volontaires pour participer à cette réflexion. Un rendez-vous animé par un groupe d’agents de développement venus de toute la Région Bourgogne-Franche-Comté. « Tous ont été amenés à partager leurs vécus et leurs perceptions du site par leurs souvenirs, leurs idées, leurs suggestions pour une synergie collective sur le devenir idéal du Val de Conso ». Activités sportives, découverte artistique et de la nature, visites guidées du patrimoine, conférences diverses, expositions temporaires, concerts et représentations théâtrales…les idées ne manquent pas et de nombreux porteurs de projets sont d’ores et déjà prêts à apporter leur pierre à cet édifice qu’il va désormais falloir faire vivre.